Marc Veyrat cité à comparaître pour la destruction d'arbres notamment sur sa propriété de Manigod, en Haute-Savoie

Marc Veyrat - novembre 2015 / © France 3 Alpes
Marc Veyrat - novembre 2015 / © France 3 Alpes

Marc Veyrat, chef plusieurs fois étoilé de Haute-Savoie, doit passer devant le tribunal correctionnel d'Annecy, vendredi 27 novembre, pour plusieurs "infractions à l'environnement" au Col de la Croix-Fry, où il possède son auberge en cours de reconstruction après un incendie.

Par FG avec AFP

"On reproche à mon client la réalisation d'ouvrages sans permis, des serres, un étang, un parcours botanique; d'avoir par ces travaux-là draîné dans des zones humides (protégées) et coupé des arbres dans des zones naturelles", explique l'avocat du chef, Me Nicolas Ballaloud. Selon lui, le chef ignorait "qu'il avait besoin d'une autorisation" pour couper sur sa propriété des arbres "quasiment tous atteints de bostryches", des coléoptères qui s'attaquent à l'écorce des arbres.

Concernant l'aspect "zones humides", Me Ballaloud explique que son client a re-creusé "des fossés qui existaient déjà à l'époque de ses parents". 

La citation de Marc Veyrat devant le tribunal fait suite à des constatations, depuis fin 2013, des services de la Direction départementale des territoires et de l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques. Mais sa médiatisation intervient alors que le cuisinier a été retenu pour réaliser un des repas des chefs d'Etat lors de la COP21. 

A Manigod, Marc Veyrat a ouvert en septembre 2013 un restaurant-hôtel sur les alpages de ses parents, "La Maison des Bois". Cet établissement édifié à 1.800 mètres d'altitude au col de la Croix-Fry a été partiellement détruit en mars par un incendie. Il doit rouvrir à l'été 2016. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus