Municipales à Annecy: le maire s'inscrit dans la continuité, la gauche apparaît divisée

© France 3 alpes
© France 3 alpes

Huit candidats seront en lice dimanche pour briguer la mairie d'Annecy. Avec cinq listes, la gauche apparaît désunie. Quant au maire sortant, Jean-Luc Rigaut (UDI), il défend le bilan de son mandat et a inscrit sa campagne sous le signe de la continuité. 

Par Yoann Etienne

En campagne pour un nouveau mandat, le maire sortant Jean-Luc Rigaut vante à la fois son programme et surtout son bilan. Élu en 2008 dès le premier tour, avec 52,44% des voix, Jean-Luc Rigaut aura peut-être un peu plus de mal à réitérer la même performance. Des dossiers "chauds" ont ponctué son mandat comme la candidature aux JO 2018 ou le Centre des congrès.

Annecy reste électoralement très ancrée à droite. Jean-Luc Rigaut a réussi à rassembler le Modem, l'UMP et l'UDI sur la même liste: "Portons haut les valeurs d'Annecy". Avec en face une gauche qui apparaît divisée, il semble avoir toutes ses chances. 

Malgré les critiques, il compte bien mener jusqu'au bout ses projets, notamment celui du centre des congrès. "Je souhaite poursuivre dans cette direction là. Le centre des congrès fait parti des nécessaires développements pour l'accompagnement des emplois." Ce projet, sur la presqu'île d'Albigny, seul le maire sortant le défend. Les autres candidats sont contre.

Reportage de Cédric Picaud, Serge Worreth et Pierre Maillard
Municipales Annecy
Les municipales à Annecy Intervenants: Jean-Luc Rigaut, maire sortant (UDI) d'Annecy tête de liste Portons haut les valeurs d'Annecy; Denis Duperthuy, tête de liste (PS) Avec vous, Annecy pour tous; François Astorg, tête de liste (EELV) Annecy, changeons d'ère; Thomas Noël, tête de liste Annecy bleu Marine

Avec cinq listes, la gauche apparaît désunie


Pour ces Municipales à Annecy, la gauche part divisée avec cinq listes présentes au premier tour. Un choix risqué. Denis Duperthuy, qui conduit la liste "Avec vous, Annecy pour tous" soutenue par le Parti socialiste et le Parti radical de gauche, ne semble pas inquiet.

Pour lui, "il y aura sûrement un rapprochement durant l’entre deux tour." Le candidat de gauche est "convaincu que la dynamique sera suffisante pour aller à la victoire le dimanche 30 mars." 

Parmi ses priorités, le logement et les transports en commun. Il avance aussi la nécessité d'adopter un plan local d'urbanisme. 

Des écologistes... une première depuis 20 ans


En attendant, les tractations d'entre deux tours, les écologistes tentent leur chance. Porté par de bons résultats aux cantonales, François Astorg a pris la tête de la liste "changeons d'ère". C'est la première fois depuis près de 20 ans qu'une formation écologiste brigue la mairie d'Annecy. François Astorg, tête de liste, a axé sa campagne sur la lutte contre la pollution, la transition énergétique et le problème des transports.

Le porte-parole de "la Manif pour tous" dans la course


Autre retour dans la course à la mairie, celui du Front National. Thomas Noël n'est pas encore encarté au FN, mais l'ancien porte-parole de la "Manif pour tous" endosse sans complexe le costume "Bleu Marine".

En cas de victoire, le chef d'entreprise promet de "travailler d'arrache-pied sur un nouveau plan de circulation et de stopper tous les projets pharaoniques et destructeurs de l'identité patrimoniale de notre villes."

La défense du patrimoine, c'est justement l'axe de campagne de la liste "Annecy pour la vie", menée par Alain Bexon. 

Les autres listes engagées sont "L'humain d'abord à Annecy" menée par Gilles Ravache, "Annecy résolument à Gauche" avec Philippe Métral Boffod et la liste Lutte ouvrière avec à sa tête Jean-Paul Macé.

A lire aussi

Sur le même sujet

Rassemblement enseignants à Vaulx-en-Velin

Les + Lus