• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Municipales à Annecy: que s'est-il passé depuis le 1er tour?

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Au soir du premier tour, cinq listes pouvaient se maintenir. Finalement, en une semaine, les choses se sont un peu éclaircies, à gauche en tout cas, et Annecy aura droit à une quadrangulaire au 2d tour. Le maire sortant, Jean-Luc Rigaut, reste malgré tout confiant.  

Par Franck Grassaud

A Gauche. A Annecy, la semaine a commencé avec une fusion entre le PS et EELV. Le socialiste Denis Duperthuy s'est entendu avec l'écologiste François Astorg. A eux deux, si l'on compte les voix du premier tour, ils réuniraient aujourd'hui 24,86% des suffrages, ce qui ne fait pas lourd face au 40,26% du maire sortant, l'UDI Jean-Luc Rigaut. Mais il reste d'autres voix à la gauche. Outre la liste PS et la liste EELV, le premier tour a vu évoluer des candidats NPA, PCF-Front de Gauche et LO soit l'équivalent de 7,70% des suffrages. L'addition se monte donc à un peu plus de 30%. Toujours pas de quoi détrôner Rigaut! Dans ces moments-là, on compte sur les abstentionnistes. Faut dire qu'ils ont été nombreux au premier tour: près de 50%! 

Denis Duperthuy - PS / © Un contexte qui ne rassure pas Denis Duperthuy, assez démoralisé par ce scrutin et une campagne où il pensait avoir "tout donné". Pour ne pas laisser dire qu'il baisse les bras, le socialiste a encore multiplié les distributions de tracts dans les dernières de l'entre-deux-tours. 

 / ©
Le FN. La surprise du 1er tour restera le FN qui n'avait pas affiché de candidat en 2008. Cette fois, Thomas Noël est arrivé en 2e position avec 16,15% des suffrages, seulement 3 points de plus que Michel Landrivon en 1995. Thomas Noël, un jeune candidat qui a le sens de la réplique, les auditeurs de France Bleu ont pu s'en rendre compte lors du débat d'entre-deux-tours. 


Alain Bexon / © L'inconnue de l'inconnu. Reste la grande inconnue du 4e homme au 2d tour. Alain Bexon, sans étiquette, qui a enregistré 11,02% au premier. Un candidat qui a fait de son absence d'étiquette justement sa marque de fabrique. Il se présente aussi comme LE candidat anti-béton. Dans une cité comme Annecy où le projet de centre des congrès a animé la campagne, voilà qui offre une voie aux électeurs de droite qui ne suivent pas Jean-Luc Rigaut sur ce dossier.

Reportage Ariane Combes et Christian Mathieu
Le point à Annecy
Intervenants : Thomas Noël, "Annecy Bleu marine" FN; Jean-Luc Rigaut, "Portons haut les valeurs d'Annecy" UDI-UMP; Denis Duperthuy, "Avec vous, Annecy pour tous" PS-Ecologistes; Alain Bexon, candidat DVD


A lire aussi

Sur le même sujet

Ain : un bâtiment agricole parti en fumée à Péron

Les + Lus