Cet article date de plus de 8 ans

Neuf montres volées rendues à un bijoutier d'Annecy

On n'ira pas jusqu'à dire que ce bandit est un gentleman cambrioleur mais, il faut l'avouer, il y a du 'Arsène Lupin' dans sa démarche: il a rendu 9 montres à un bijoutier qu'il avait dépouillé. L'affaire fait le buzz !
Vidéo. Depuis la parution de l'histoire de ce bijoutier d'Annecy chez nos confrères du Dauphiné Libéré, l'affaire a fait le tour des médias. En cette période de fêtes, le principe du "tout est bien qui finit bien" est toujours très recherché par les journalistes. Mais, si l'on gratte un peu, ce fait-divers n'est pas tout rose.

Un petit rappel des faits s'impose


Samedi 29 décembre, avec un pied-de-biche, trois malfaiteurs forcent une vitrine de la bijouterie de Laurent Lambert, rue Filaterie à Annecy. Ce dernier est dans l'arrière-boutique mais, dès qu'il entend le bruit fracassant, il surgit et court après les cambrioleurs qui sont partis une boîte de montres sous le bras. Dans son élan, le bijoutier arrive à rattraper un des malfaiteurs. Un commerçant voisin l'aide à le ceinturer. L'homme d'origine georgienne, déjà connu des services de police, sera interpellé et placé en détention provisoire avant une comparution qui devrait intervenir le 3 janvier.

Lundi 31 décembre, un colis est déposé chez la fleuriste à côté de la bijouterie par un homme dissimulé derrière des lunettes de soleil. A l'intérieur, Laurent Lambert retrouvra son coffret de montres d'une valeur de près de 4000 euros avec une boîte de chocolats et un mot d'excuses: "désolé, bonne année".

Les deux derniers malfaiteurs, qui courent encore dans la nature, ont sûrement eu peur des révélations de l'interpellé. Et s'il lâchait leurs noms ? En rendant ainsi leur butin, ils ont dû s'imaginer à moitié pardonné. Pourtant, ce ne sera pas le cas, le bijoutier a décidé de maintenir sa plainte.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite