Risque d'avalanche marqué dans les Alpes du nord, la préfecture de Haute-Savoie appelle à la prudence

Avec la fermeture des domaines skiables à cause de la l'épidémie de Covid-19, de nombreux vacanciers s'aventurent pour la première fois en hors-piste. Après les chutes de neige importantes de cette fin d'année 2020, les autorités alertent le public sur le risque d'avalanche. 

Le risque d'avalanche est marqué dans le massif des Aravis en Haute-Savoie.
Le risque d'avalanche est marqué dans le massif des Aravis en Haute-Savoie. © Giacomo Italiano / MAXPPP

C'est le genre d'avalanche qui fait froid dans le dos. Le 28 décembre, un promeneur a filmé une coulée de neige géante dans le Cirque du Fer à Cheval en Haute-Savoie. Heureusement, il n'y avait personne dans les pentes en aval. 

Après les abondantes chutes de neige de cette fin d'année 2020, le risque d'avalanche est marqué (niveau 3 sur 5) pour les massifs du Mont-Blanc, des Aravis et du Chablais, dans le nord des Alpes françaises. La préfecture de Haute-Savoie alerte sur "l'instabilité du manteau neigeux" et sur des "départs spontanés d'avalanches" à attendre, avec de possibles "coulées de neige humide dans les pentes raides".

Dans le Valais suisse, un Belge a d'ailleurs trouvé la mort dans une avalanche le 29 décembre, a annoncé la police cantonale mercredi dans un communiqué. L'homme âgé de 50 ans a été enseveli par l'avalanche mardi, mais les mauvaises conditions météorologiques n'ont permis aux services de secours de le retrouver que mercredi. L'homme était parti avec son épouse pour une randonnée à ski. 

Appel à la prudence pour les nouveaux pratiquants

En Haute-Savoie, les autorités craignent qu'en l'absence de domaines skiables ouverts, des nouveaux pratiquants du ski de randonnée se risquent sur des terrains dangereux. "Suite à la fermeture des remontées mécaniques dans les stations de sports d'hiver, de nombreux vacanciers s'aventurent pour la première fois hors des sentiers battus. Le préfet de la Haute-Savoie appelle ces nouveaux pratiquants de la montagne (en ski de randonnée ou en raquette) à la plus grande vigilance", indiquent la préfecture haute-savoyarde dans un communiqué.

Plus généralement, c'est un appel à la prudence vers tous les pratiquants du hors-piste qui est lancé. "Une bonne connaissance des sites ne saurait en aucun cas protéger les pratiquants plus aguerris de la montagne", prévient aussi la préfecture.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski avalanche montagne