Cet article date de plus de 8 ans

Tuerie de Chevaline: les enquêteurs renouvellent leur appel à témoins

La gendarmerie a reçu 36 appels depuis la diffusion du portrait-robot d'un mystérieux motard vu à proximité de la tuerie de Chevaline, mais la plupart ne sont pas exploitables en l'état. Les enquêteurs renouvellent leur appel à témoins.

La gendarmerie a étudié chaque piste avec une grande attention: 35 appels reçus depuis la France et un depuis la Grande-Bretagne. Des informations qui manquent pour la plupart de précisions, et qui par conséquent ne sont pas "exploitables en l'état". La gendarmerie encourage une nouvelle fois les éventuels témoins à se manifester.

Le portrait-robot du motard, portant un bouc et un casque de couleur noire ou foncée avec ouverture latérale au niveau de la mentonnière, a été diffusé ce lundi 4 novembre. L'homme avait été vu à proximité des lieux où Saad al-Hilli, Britannique d'origine irakienne de 50 ans, sa femme et sa belle-mère avaient été retrouvés morts, tués de plusieurs balles dans la tête sur un parking forestier de Chevaline, près d'Annecy.

Quiconque "pouvant apporter des renseignements utiles" est invité à contacter la section de recherches de la gendarmerie de Chambéry au numéro vert 0800-002-950.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tuerie de chevaline criminalité