• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Hockey. Les Brûleurs de Loups de Grenoble s'offrent le Winter Game devant 25.000 personnes à Lyon

© JEFF PACHOUD / AFP
© JEFF PACHOUD / AFP

Au terme d'un match souvent haletant, les hockeyeurs grenoblois l'ont emporté 5-2 face à Lyon. Une victoire de prestige au Parc Olympique Lyonnais et devant 25.182 spectateurs : un record.

Par Jordan Guéant

Ils se sont offerts le leader de la Ligue Magnus dans la plus belle des arènes. Tel pourrait être la fin de l'histoire, celle du deuxième Winter Game français. Au Parc OL, transformé pour l'occasion en une immense patinoire, les Brûleurs de Loups ont triomphé devant plus de 25.000 spectateurs : un record pour un match de hockey en France.

Cette soirée fut d'ailleurs celle de tous les records pour les Grenoblois. Car en s'imposant 5 buts à 2 face à leurs nouveaux rivaux Rhône-Alpins, les hommes d'Edo Terglav s'offrent le double luxe de battre, chez lui, le leader du championnat, et de marquer les esprits en poursuivant leur incroyable série de victoires. Les Brûleurs de Loups ont, en effet, remporté les 19 derniers matchs qu'ils ont disputé : jamais le club n'avait été aussi performant de toute son histoire.

Des Isérois d'abord indisciplinés


Les choses semblaient pourtant assez indécises, voire difficiles, en début de rencontre. Après à peine deux minutes de jeu, les Grenoblois étaient en effet menés 1-0. Indisciplinés, les Isérois enchaînent alors les pénalités et se mettent, seuls, en difficulté avant l'égalisation de Christophe Tartari puis ce but, libérateur, de Sébastien Rohat à moins d'une minute de la fin de la première période. Les BDL mènent alors 2-1.

David Rodman en libérateur


Au retour des vestiaires, la tension est toujours de mise sur la glace et le match semble rester très indécis malgré un rythme assez soutenu. Grâce à Valentin Michel, les Lyonnais égalisent d'ailleurs très vite. Tout est donc à refaire pour les hommes d'Edo Terglav qui, loin de se laisser abattre, reprennent l'avantage malgré une double supériorité numérique au bénéfice de leurs adversaires. A la 33e minute de jeu, David Rodman permet en effet aux Grenoblois de mener à nouveau, 3-2.

Eric Chouinard crucifie Lyon


C'est donc dans le troisième et dernier tiers que les Brûleurs ont consolidé leur victoire. A la 51e, un shoot lointain d'Aziz Baazi offre le 4e but aux Grenoblois. Malgré tous leurs efforts, les Lyonnais ne reviendront plus jamais. A la fin de la rencontre, alors que leur gardien sort pour être remplacé par un sixième joueur de champ, le Grenoblois Eric Chouinard crucifie leurs derniers espoirs en inscrivant, en cage vide, l'ultime but du match. Grenoble l'emporte 5 buts à 2.

Grenoble, épouvantail de la Magnus


En s'imposant ainsi, avec la manière, les Brûleurs de Loups consolident leur troisième place au classement de la Ligue Magnus à deux petits désormais des leaders ex-aequo, Lyon et Bordeaux. Grenoble renforce aussi sa position de meilleure attaque et seconde meilleure défense du championnat. Après un début de saison assez compliqué, les Grenoblois font donc plus que jamais office d'épouvantails de la Ligue et sont, désormais, vus comme de redoutables prétendants au titre.

Quant à Lyon, la bataille est loin d'être terminée. Mardi soir, les deux équipes se retrouveront en effet une nouvelle fois pour une autre rencontre au sommet : à la patinoire Charlemagne, face à des adversaires sans aucun doute avides de revanche, les Isérois tenteront de décrocher leur ticket pour la finale de la Coupe de France.


A lire aussi

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus