Cet article date de plus de 8 ans

Un homme de 59 ans disparu à Tignieu-Jameyzieu recherché par les gendarmes du Pont-de-Chéruy (Isère)

Ce mardi 19 mars, cela fait maintenant six jours que Alain Goy n'a plus donné signe de vie. La famille, les gendarmes et le corps médical sont inquiets car cet homme de 59 ans avait un traitement.
Alain Goy porté disparu depuis le 13 mars à Tignieu-Jameyzieu
Alain Goy porté disparu depuis le 13 mars à Tignieu-Jameyzieu © Photo fournie par la famille
Mercredi 13 mars, vers 23h30, Alain Goy a quitté son appartement du chemin du Pan-Perdu. Un de ses frères lui a demandé ce qu'il allait faire dehors à cette heure, "je vais me promener et j'ai l'âge de faire ce que je veux", lui a-t-il répondu avant de disparaître dans la nuit. 

L'équipe cynophile de la gendarmerie a perdu sa trace sur la place du marché à Pont-de-Chéruy. Des plongeurs ont également sondé la Bourbre...et toujours rien.

Selon sa famille lors du décès d'un proche, Alain Goy a subi un gros choc psychologique et depuis, son état de santé nécessite la prise d'un traitement sans lequel il peut souffrir de délires et de pertes de mémoires. Avec du recul, sa soeur avoue avec regret: "on se souvient maintenant que dans les heures qui ont précédé son départ il n'était parfois plus cohérent dans ses propos, on aurait dû être plus vigilants".

Sa disparition inquiète donc fortement. La gendarmerie de Pont-de-Chéruy lance un appel à témoins: 04 78 32 11 31
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers