Agression de Villeurbanne : suites judiciaires

Une information judiciaire "pour violences aggravées" a été ouverte vendredi 08 juin par le parquet de Lyon.

Les violences sont aggravées par trois facteurs : elles ont été commises en réunion, avec armes (barre de fer et marteau) et en raison de l'appartenance des victimes à une religion. Cette information judiciaire est également ouverte pour "violences ayant entraîné des incapacités totales de travail (ITT) inférieures à huit jours".

Le parquet a par ailleurs requis le placement en détention de quatre des cinq agresseurs présumés. Pour le cinquième prévenu, le placement sous contrôle judiciaire a été demandé.  A suivre le reportage de J.Perrier & B.Metral - Edition 19/20 Rhône-Alpes - 08/06/12