Cet article date de plus de 9 ans

Clermont : Où en est la vente de l'Hôtel-Dieu?

Depuis l'offre d'achat médiatisée de Clermont-Ferrand à 20 millions d'euros, plus de nouvelles. Eléments de réponse

Qui sera le futur acquéreur de l'Hôtel-Dieu à Clermont-Ferrand? Pour quelle somme ? Pourquoi tant de mystères autour de cette vente ? Quels sont les enjeux ?

Enquête et éléments de réponse de Jean-Paul Vincent

Il y a une semaine exactement, la ville de Clermont renonçait à son droit de préemption sur l'achat de l'Hôtel-Dieu, et annonçait une offre d'achat à 20 mmilions d'euros net. Cette annonce n'a apparemment rien changé, le mystère plane toujours….Un promoteur privé aurait fait une offre à 25 millions d'euros. Qui est-il ?

Selon nos informations, il s'agirait d'un promoteur lyonnais très implanté en Rhône-Alpes. Mais rien de sûr, on ignore son nom, les vraies raisons qui l'ont fait choisir et pourquoi il tient tant à l'anonymat. Beaucoup de mystères qui entretiennent le trouble….

Une seule certitude donc, il y a aujourd'hui deux offres d'achat. Celle de ce promoteur à 25 millions et celle de la ville, en cours d'officialisation, à 20 millions.


Pourquoi le CHU hesiterait-il entre les deux offres ?

 

La vente de l'Hôtel-Dieu devait financer une partie du nouvel hôpital Estaing. Elle n'a pas eu lieu. Le CHU a du emprunter et doit rembourser. A cela, s'ajoute le gardiennage de l'Hôtel-Dieu, et le coûteux désamiantage de l'hôpital Monpied.

Il y a donc un besoin de fonds relativement urgent. Mais la somme n'est pas le seul critère à prendre en compte. Les clauses de la vente sont tout aussi importantes. Dans le cas de l'opérateur privé on peut imaginer, c'est une hypothèse raisonnable, des conditions suspensives très contraignantes qui à tout moment pourraient la compromettre.
Le site est sensible, quelques bâtiments sont classés, certains projets immobiliers pourraient déstabiliser tout le marché du centre-ville. Et la mairie pourrait bien se montrer tatillonne sur les permis de construire.
Ajoutez à cela qu'en cas d'acheteur privé, le CHU pourrait attendre des mois pour voir la couleur de son premier euro.

La proposition de la ville de Clermont-Ferrand est-elle plus avantageuse ?

C'est en tout cas ce que dit le maire, Serge Godard " Je propose 5 millions de moins certes, mais c'est 20 millions cash, tout de suite et sans conditions ". Pour le CHU, l'offre est moins tentante mais pourrait être moins risquée. Reste une question : si la ville peut mettre 20 millions sur la table, pourquoi n'a-t-elle pas fait jouer son droit de préemption ?

Un mystère et un silence médiatique entretenus

A priori, il n'y a qu'à attendre pour voir... A condition qu'on veuille bien nous laisser voir. Qu'on réponde à nos questions. Qu'on en finisse avec ce secret qui alimente le soupçon et la rumeur. Certains en sont venus à penser que ce promoteur masqué aurait été utilisé pour pousser la ville à sortir du bois et à faire une offre. Le projet est trop important pour laisser cette partie de Monopoly tourner à la mascarade.

Une chose semblait sûre. Une bibliothèque universitaire serait implantée dans un des bâtiments de l'Hôtel-Dieu. Le projet est, semble-t-il, abandonné.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier