• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les agents de Pôle Emploi en grève en Isère et en Haute-Savoie ce mardi

Ils sont une trentaine d'agents Pôle Emploi à se mobiliser ce mardi matin à l'agence Europole de Grenoble contre les suppressions de postes et les conditions de travail. / © Marion Feutry/France 3 Alpes
Ils sont une trentaine d'agents Pôle Emploi à se mobiliser ce mardi matin à l'agence Europole de Grenoble contre les suppressions de postes et les conditions de travail. / © Marion Feutry/France 3 Alpes

Ce mardi 20 novembre, les agents de Pôle Emploi des agences de Seynod, en Haute-Savoie et Europole à Grenoble sont en grève. Ils se mobilisent contre les 800 suppressions de postes et la dégradation des conditions de travail. 

Par Margaux Tertre

Les mobilisations sociales se multiplient un peu partout en France et notamment en Isère et en Haute-Savoie. Ce sont les salariés de Pôle Emploi qui sont en grève ce mardi 20 novembre à l'appel de plusieurs syndicats de la profession.
Dans ces deux départements, les agences de Seynod et d'Europole à Grenoble sont touchées ce mardi matin. Ils sont une trentaine à se mobiliser dans cette dernière.
 
À Grenoble, les agents de Pôle Emploi en grève contre les suppressions de poste
Intervenants : Anne Lasalmonie, conseillère Pole Emploi et élue SNAP - Dominique Colomby, agent indemnisation Pole Emploi - Philippe Sferrazza, délégué CFDT Un reportage de : M. Feutry et D. Albrand. Documentation : P. Espitallier Montage : P. Caillat

Pour Anne Lasalmonie, conseillère Pole Emploi et élue SNAP à Grenoble, "on nous enlève cette année 800 équivalents temps plein. L'année prochaine, on ne sait pas combien ça va être, ça sera sûrement plus. Dans deux ans, il y aura encore de suppressions de postes. On se demande vraiment quel qualité de travail on va pouvoir fournir". Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit la suppression de 800 postes et les syndicats estiment que 4 000 postes pourraient être supprimés d'ici 2022.


"Il y a une vraie déshumanisation du service public" 


Au-delà des suppressions de postes, ce sont également les conditions de travail au quotidien qui inquiètent.
Corinne Dion, déléguée CGT du personnel de l'agence de Seynod en Haute-Savoie, dénonce également un mal être profond au travail : "Bientôt, tout se fera par internet et les portes de Pôle Emploi resteront fermées. On laisse les demandeurs d'emploi livrés à eux-mêmes. Il y a une vraie déshumanisation du service public. On nous demande de plus en plus de ne pas répondre et de les renvoyer à leur espace personnel. On perd vraiment notre cœur de métier."

Sur toute la région Rhône-Alpes, environ la moitié des agents de Pôle Emploi étaient en grève ce mardi matin. 
 

Sur le même sujet

Le Lioran : cap sur une nouvelle saison de ski

Les + Lus