Cet article date de plus de 3 ans

Le Bouchage à l'heure de la décrue en Nord Isère, mais en colère

Dans le Nord-Isère le Bouchage fait toujours face aux inondations dues à la crue du Rhône. La situation s'améliore lentement mais le moral des habitants n'est pas au beau fixe. Ils réclament aujourd'hui des indemnités pour réparer les dégâts
© France 3 Alpes
Le Bouchage a régulièrement les pieds dans l'eau de gré ou de force. Depuis le Second Empire la municipalité située en bordure du Rhône a en effet l'obligation de noyer sa plaine pour protéger la ville de lyon.

Cette semaine encore elle a assumé son rôle. A partir de 1600m3/seconde quand le débit du fleuve devient trop important et qu'il faut le canaliser, les vannes sont mises en oeuvre. La population s'y est plus ou moins faite, mais l'entretien du système, et les conséquences de ces crues "volontaires" ont un coût finacier important

En février 2016, les habitants avaient manifesté leur ras- le- bol et demandé " aux Lyonnais si bien préservés de mettre la main à la poche".  Depuis la situation n'a pas évolué.…

Reportage de Florine Ebbhah, Jérôme Ducrot & Pierre Maillard

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo