• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Bourgoin-Jallieu (Isère): la garde à vue du directeur de collège soupçonné de pédophilie prolongée

Le Collège Jeanne d'Arc, à Pont-de-Beauvoisin. / © France 3 Alpes
Le Collège Jeanne d'Arc, à Pont-de-Beauvoisin. / © France 3 Alpes

Un directeur de collège du Nord-Isère a été placé en garde à vue mercredi 15 mars au petit matin. Il est soupçonné d'avoir sexuellement agressé un élève, à Pont-de-Beauvoisin, au début des années 90. 

Par AR et AFP

Selon les informations communiquées ce jeudi 16 mars par la procureur de Bourgoin-Jallieu Dietlind Baudoin, la garde à vue a été prolongée, jusqu'à vendredi matin 6 h 55. 

Elle indique qu'il n'y a qu'une seule personne qui accuse pour l'instant ce chef d'établissement.

La victime s'est manifestée auprès de la justice courant 2016, une fois devenue adulte.

Pour rappel, en cas d'agression sexuelle sur un mineur, la victime peut, selon les cas, porter plainte jusqu'à 20 ans après sa propre majorité. 

Les faits auraient eu lieu au début des années 90, dans un établissement catholique de Pont-de-Beauvoisin. 

Selon l'AFP, le directeur actuellement entendu par les enquêteurs, exerçait depuis dans un autre établissement nord-isérois. La direction diocésaine de l'enseignement catholique n'a pas souhaité réagir, car "l'enquête suit son cours".


A lire aussi

Sur le même sujet

Travaux Chaise-Dieu

Les + Lus