Face "au manque de médecins urgentistes", les hôpitaux de Bourgoin-Jallieu et Pont-de-Beauvoisin fermeront leurs urgences certaines nuits

À cause d'un manque de médecins urgentistes, le Groupement hospitalier Nord-Dauphiné a annoncé, lundi 3 juin, la fermeture des urgences adultes des hôpitaux de Bourgoin-Jallieu et Pont-de-Beauvoisin, en Isère, pour certaines nuits cet été. La première nuit de fermeture est prévue ce mercredi 5 juin.

Les urgences adultes des hôpitaux de Bourgoin-Jallieu et Pont-de-Beauvoisin, deux communes du Nord-Isère, seront fermées certaines nuits cet été. L'annonce a été faite par la direction du Groupement hospitalier Nord-Dauphiné (GHND) dans un communiqué ce lundi 3 juin. 

Première fermeture ce mercredi 5 juin

Les dates pour la première quinzaine du mois de juin ont d'ores et déjà été communiquées par la direction du Groupement hospitalier Nord-Dauphiné (GHND) avec une fermeture prévue ce mercredi. Les services d'urgences des hôpitaux de Bourgoin-Jallieu et Pont-de-Beauvoisin n'accueilleront donc pas de patients dans la nuit entre 20 heures et 8h30.

Des fermetures sont également prévues les nuits du vendredi 14 et du samedi 15 juin. D'autres dates de fermeture sont à prévoir jusqu'au mois d'août et seront régulièrement communiquées par le GHND.

Manque de médecins urgentistes

Cette mesure, prise par manque de médecins urgentistes, n'impactera pas les services pédiatriques, gynécologiques, maternité et psychiatriques. Les urgences de ces services continueront de fonctionner normalement durant toute la période estivale.

Lors des nuits de fermeture, le Groupement hospitalier Nord-Isère recommande aux patients de composer le 15 en cas d'urgence vitale afin d'être orienté vers la structure de soin la plus adaptée à la situation.

Si le malade est finalement orienté vers les urgences, le 15 lui donnera un numéro à présenter impérativement avant d'être admis aux urgences. Hors urgence vitale, il est conseillé de contacter son médecin traitant ou l'un des dispositifs de permanence de soins ambulatoires.

Une situation récurrente

Cette mesure n'est pas nouvelle. Les hôpitaux du GHND font régulièrement face à un taux élevé de patients pour un nombre réduit de médecins urgentistes, une situation qui s'avère plus compliquée en période estivale. L'année dernière, l'hôpital de Bourgoin-Jallieu avait déjà été contraint de restreindre l'accès à ses urgences adultes, la nuit de 20 heures à 8 heures, au mois de juillet.

La direction de l'hôpital, qui affirmait subir "de plein fouet le déficit d’urgentistes ainsi que le report des flux de patients d’autres services d’urgences en difficulté", avait alors fait le choix de "privilégier la prise en charge des patients les plus graves"

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité