Isère : des citoyens organisent une opération de nettoyage à Bourgoin-Jallieu

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.C.

Une petite dizaine de volontaires s'est retrouvée ce samedi 27 juin dans la matinée à Bourgoin-Jallieu (Isère) pour aller nettoyer le chemin des Sétives. Au total, ils ont ramassé environ 500 kg de déchets. 

Munis de pinces et de sacs, huit citoyens se sont retrouvés à 9 heures ce samedi matin dans la commune de Bourgoin-Jallieu (Isère). Programme de la matinée : ramasser les déchets jetés par terre par les riverains le long du chemin des Sétives. C'est Mélanie Petitdemange, jeune femme de 26 ans, qui a lancé l'opération en publiant un événement Facebook intitulée "Opération zéro déchets". En tombant sur son post, Christophe Peix, garde-pêche et membre de l'association "La gaule berjallienne", l'a rejointe. Ce dernier prend part à toutes les opérations de nettoyage organisées dans sa commune. L’année passée, il a participé à 10 nettoyages en tout.

Les deux acolytes sont des amoureux de la nature. Mélanie Petitdemange est en reconversion professionnelle pour devenir soignante animalière. Elle tient à travailler pour des associations mais pas dans des zoos. Son objectif est de venir en aide aux animaux blessés pour les relâcher ensuite. Christophe, lui, est garde-pêche.

C’est cette passion qui les a poussés tous deux à prendre soin de leur environnement naturel. "L'un ne va pas sans l'autre, assure Mélanie. La pollution de l'eau, par exemple, a une répercussion sur la faune." Parallèlement, la jeune femme a créé un groupe Facebook "Prévention, protection, photographie des animaux sauvages" pour sensibiliser et informer. "C'est important que les gens aient les bonnes infos, les bons gestes quand ils rencontrent un animal sauvage.
 

Des espaces verts entachés par les déchets 

"Dans l'eau, on se rend compte qu'il y a énormément de déchets", raconte Christophe Peix. Je suis très proche de la nature, je nettoie les rivières mais pas que. Je nettoie tous les endroits par lesquels je passe. Dès qu’il a un moment de libre, Christophe prend sa pince et son sac et s’en va nettoyer. Et ce, depuis maintenant 20 ans. "Avant j'œuvrais dans l'ombre", raconte-t-il en riant. Mais à présent, Christophe est sur les réseaux sociaux et il partage ses engagements avec sa communauté. 

 

Sensibiliser

"A chaque fois, on est surpris par le nombre de déchets", affirme Mélanie. Et depuis le Covid, la jeune femme voit de plus en plus de déchets dans les rues. C'est pour cela que lundi, elle ira seule dans le centre-ville ramasser les déchets. Elle espère qu'en la voyant avec son sac et sa pince, certains prendront conscience des choses. Les nettoyages sont aussi pour elle une manière de sensibiliser le public aux questions environnementales. 

Poêles rouillées, trottinettes, armoires de salle de bain, voilà ce que les nettoyeurs de la nature peuvent trouver au cours de leurs opérations. Ce qu'ils trouvent principalement, c'est du plastique, en grosse quantité. "Pour sauver la planète, il y a beaucoup de choses à revoir", constate Mélanie. Ce matin, les huit volontaires ont ramassé environ 500 kilos de déchets sur un chemin de 400 mètres environ. "C'est énorme !", lance Christophe. A présent, les organisateurs souhaiteraient que ces opérations puissent faire boule de neige. "De voir des personnes qui viennent c'est déjà bien, même si elles sont peu. On sait aussi qui les personnes qui ne se sont pas déplacées aujourd'hui mais qui étaient intéressées approuvent. Et peut-être qu'elles viendront la prochaine fois", espère Mélanie.