Villefontaine : 20 jeunes menuisiers et charpentiers de France s’affrontent en finale des jeux olympiques des métiers

Du 30 mars au 1er avril, vingt jeunes menuisiers et charpentiers participent à la finale Worldskills, les jeux olympiques des métiers, organisée à Villefontaine. Les gagnants rejoindront l’équipe de France pour défendre leur savoir-faire lors d’une compétition mondiale à Shanghai en 2022

Douze candidats menuisiers s'affrontent pour remporter la finale nationale des Worldskills, les "jeux olympiques des métiers".
Douze candidats menuisiers s'affrontent pour remporter la finale nationale des Worldskills, les "jeux olympiques des métiers". © C. Mathy / France 3 Alpes

Apprenti charpentier, Aurélien rêve de remporter la finale nationale des jeux olympiques des métiers.

L’épreuve, qui a débuté ce mardi 30 mars, consiste à réaliser une charpente complexe. Imperturbable, le jeune homme s'applique sur le tracé de ses pièces.

"Il faut être vigilant sur un peu tout, être précis sur le dessin et ne pas faire d’erreurs" explique-t-il. Ce qu’il préfère, c’est l’étape de l’épure, c’est-à-dire le dessin du plan. "Je n’en fais presque pas à l’entreprise donc c’est sympa de pouvoir tracer les plans pendant le concours" ajoute-t-il.

Dans les Grands Ateliers de Villefontaine, les candidats sont divisés en deux catégories : les charpentiers et les menuisiers. Pour participer à la finale nationale Worldskills, ils doivent être âgés de moins de 23 ans. Tous ont été présélectionnés par leur région.

De l’autre côté du hangar, dix menuisiers planchent sur une épreuve toute aussi technique. Ils ont un peu plus de 18 heures, soit deux jours et demi, pour réaliser un lion à bascule. "Ils doivent faire attention à être le plus précis possible tout en ayant une bonne qualité et propreté des assemblages" explique Loïc Royer, président du jury.

Les candidats ont 18h30 pour réaliser ce jouet à bascule.
Les candidats ont 18h30 pour réaliser ce jouet à bascule. © C. Mathy / France 3 Alpes

Derrière son établi, Thomas, 18 ans, commence déjà à usiner ses pièces. Habitué des concours, il adore se surpasser. "Je me suis entraîné tous les week-ends plus le soir après les cours pendant un an. Ça fait une trentaine d’heures en plus" explique-t-il.

Les gagnants des catégories charpente et menuiserie rejoindront l'équipe de France des métiers et participeront à la finale mondiale, qui aura lieu à Shanghai en 2022.

 

Valoriser les métiers du bois

Juré charpentier cette année, Alex Mellerin a eu la chance de participer à cette compétition internationale lors de l’édition de Sao Polo en 2015. Lauréat de la médaille de bronze, il espère que la médiatisation du concours Worldskills suscitera des vocations pour les métiers du bois, encore peu valorisés. 

"Quand ils font le choix de leur avenir, les jeunes d'aujourd’hui ne le font pas forcément devant quelque chose de concret, souligne le charpentier. Le fait de voir des compétitions et de voir des gens travailler la matière, ça leur donne le vrai visuel du métier".

Pour représenter la France en Chine, les candidats devront se démarquer lors de la deuxième étape de l’épreuve nationale qui aura lieu à Lyon, en janvier prochain.

Villefontaine : 20 jeunes menuisiers et charpentiers s’affrontent aux jeux olympiques des métiers

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
artisanat économie