"C'était inespéré" : grâce à un élan de solidarité, une jeune iséroise va pouvoir s'offrir un nouveau fauteuil roulant

Grâce à l'engouement suscité par leur cagnotte en ligne, les parents d'Amandine, une jeune fille handicapée vivant en Isère, vont pouvoir lui acheter un nouveau fauteuil roulant et un tandem électrique. Des équipements onéreux qu'ils ne pouvaient pas s'offrir seuls.

Amandine, 21 ans, est lourdement handicapée depuis sa naissance. Elle passe ses journées entre l'institut médicoéducatif et le domicile de ses parents à Optevoz, en Isère. Ses parents se battent au quotidien pour lui permettre de progresser malgré tout. Piscine, tricycle, Amandine multiplie les activités.

La jeune fille a appris à marcher à l'âge de 10 ans, mais elle a toujours besoin d'un fauteuil roulant pour ses sorties en extérieur. "Manipuler le fauteuil sur un chemin accidenté, c'est compliqué à gérer. Et la petite a peur, elle risque de tomber", explique sa mère, Nouria Brochet, en sortant de chez elle.

Amandine ne parle pas. Si elle perd l'équilibre et tombe, elle ne saura pas se relever toute seule. "Il faut toujours être là à 100 %. Et avec l'âge, ça nous pose problème. Si on ne peut plus assurer, qui va le faire ? C'est ça la difficulté", raconte le père d'Amandine, Philippe Brochet.

"On ne s'y attendait pas"

Philippe, lui aussi, commence à souffrir de problèmes de santé. Alors pour continuer à accompagner sa fille, il souhaite lui offrir un nouveau fauteuil roulant tout-terrain et un tandem en version électrique. Une activité que sa fille adore pratiquer. Mais tout ce matériel coûte 10 000 euros. Pour le financer, le couple a lancé une cagnotte en ligne, espérant récolter quelque 5 500 euros.

"Amandine ne travaille pas, ne travaillera jamais. Elle n'aura aucun revenu donc elle est à notre charge et malheureusement, on ne roule pas sur l'or", explique sa maman. En racontant leur histoire dans la presse, Philipe et Nouria ont finalement dépassé leur objectif. "C'était inespéré pour nous", confie Nouria Brochet. "La cagnotte est montée très vite, on ne s'y attendait pas. On s'est rendu compte qu'il ne fallait pas rester dans l'ombre."

Avec cet argent, le couple va pouvoir acheter tous les équipements dont Amandine a besoin. Au-delà de l'aspect financier, Philipe et Nouria ont été touchés par les nombreux messages de soutien envoyés par les participants à la cagnotte.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société solidarité