• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Chemins d'Histoire : dans les pas des maquisards du Vercors...

Dans les pas de la Résistance, dans le Vercors / © Grégory Lespinasse. France 3 Alpes
Dans les pas de la Résistance, dans le Vercors / © Grégory Lespinasse. France 3 Alpes

Voici une invitation à découvrir le Vercors "autrement" dans les pas de deux Isèrois qui proposent des randonnées thématiques entre faune, flore et lieux emblématiques de la Résistance. L'un est accompagnateur de montagne, l'autre ...historien. 

Par France 3 Alpes

Le Vercors, haut-lieu de la Résistance est une vaste étendue de plaines et de forêts...Deux Isérois ont choisi d'y d'emmener des groupes de randonneurs, pour leur raconter "l'histoire d'hommes et de femmes qui se sont battus... pour la  Liberté".

Etienne Bessaguet est accompagnateur en montagne. Julien Guillon est historien, spécialiste de la Seconde Guerre Mondiale. Il y a 4 ans, les deux amis ont eu une idée " pourquoi ne pas jumeler nos passions, et organiser des randonnées sur le thème de la Résistance?"

Sur les traces des maquisards, Etienne et Julien proposent donc une dizaine d'itinéraires dans le Vercors, où " d'abord de nombreux jeunes hommes réfractaires au STO sont venus se cacher, et dont certains sont restés longtemps dans des conditions de vie particulières"

Les deux compères vous emmènent par exemple au refuge de Gève, aujourd'hui restaurant d'altitude, autrefois une maison forestière qui abrita pendant l'hiver 43-44, un maquis composé de 40 hommes : le C3 dont l'insigne était la Croix de Lorraine : " Il y avait alors de nombreuses veillées, des discussions animées, politiques, philosophiques,  les jeunes gens apprenaient à se connaître...c'était  aussi un état d'esprit.la plupart d'entre eux se sont ensuite engagés dans l'armée pour chasser l'occupant nazi jusqu'à la victoire sur l'ennemi nazi le 8 mai 45"raconte Julien Guillon, docteur en histoire contemporaine.

Pour se ravitailler, aller chercher du bois, les maquisards se déplaçaient à ski jusqu'à Autrans, le village le plus proche, leur avant-poste.

Reportage d'Aurélie Massait-Salamanca, Grégory Lespinasse & Eric Achard




















 

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus