Concert de casseroles à l'hôpital psychiatrique de Saint-Egrève, en Isère

© Cédric Picaud / France 3 Alpes
© Cédric Picaud / France 3 Alpes

Le personnel de l'hôpital psychiatrique de Saint Egrève en Isère a organisé un concert de casseroles ce lundi 13 mars 2017 pour protester contre les baisses de subvention de l'ARS et la dégradation des conditions de travail. Un préavis de grève a été déposé.

Par Anne Hédiard

Deux ans que les dotations de l'ARS (l'Agence Régionale de Santé) pour la psychiatrie diminuent dans la région. Et le malaise est beaucoup plus ancien.


Pour les personnels de l'hôpital de St Egrève, la situation n'est plus tenable.

Ils dénoncent une augmentation de la charge de travail et une dégradation des conditions de travail.

Ils craignent la suppression de 35 postes et la fermeture de lits.

Pour alerter, ils ont organisé ce lundi une manifestation devant le bâtiment de la direction de l'hôpital. 200 personnes se sont rassemblées

© Cédric Picaud / France 3 Alpes
© Cédric Picaud / France 3 Alpes

L'hôpital psychiatrique de St Egrève, en Isère, n'est pas le seul de la région à souffrir. Le Vinatier à Lyon et l'hôpital de Bassens, en Savoie souffiraient également. 40 postes seraient en jeu à Bassens.

Concert de casseroles à l'hôpital psychiatrique de Saint-Egrève, en Isère
Michel Soulié, représentant CGT - CHAI de Saint-Egrève Mathieu Milési, infirmier - CHAI de Saint-Egrève Michel Saby, directeur adjoint - CHAI de Saint-Egrève


L'hôpital de St Egrève en chiffres

L'hôpital psychiatrique de St Egrève suit 20.000 patients chaque année.
Il dispose de 350 lits d'hospitalisation.
900 personnes y travaillent aujourd'hui.
800 de plus dans les antennes externes d'accueil et de consultations. Il y en a 70 en Isère

A lire aussi

Sur le même sujet

L'Université Grenoble Alpes veut provisoirement héberger les migrants dans d'anciens locaux

Près de chez vous

Les + Lus