Documentaire : "On a marché sous la terre", une exploration souterraine vertigineuse du massif du Vercors

replay

Quand certains veulent décrocher la lune, eux cherchent le boyau... Celui qui 1000 mètres sous terre n'a jamais vu l'ombre d'un spéléologue. C'est cette exploration souterraine que raconte le documentaire d'Alex Lopez "On a marché sous la terre". Un vrai film d'aventures avec ses héros et ses rebondissements. Un film multiprimé et ce n'est pas volé !

Il y a David, le" passionné sérieux" de spéléo et Cédric le "passionné déconnant". Ils forment un joli duo ces deux-là, capable de nous emmener 1000 mètres sous terre, dans l'obscurité, le froid, la boue et l'humidité quasi omniprésente. Et en plus on les suit. Du début à la fin. On les suit parce qu'ils sont sympas et parce qu'ils cherchent à réaliser la jonction entre le Berger et la Fromagère. Personne ne l'a jamais fait. Ce serait "une première de psychopathes" dit Cédric en riant. Effectivement...

Le gouffre Berger, alias "réseau Berger-la Fromagère" est resté longtemps le plus profond du monde. Il a accueilli des conquêtes et des drames. Mais surtout il est mythique pour tout spéléologue qui se respecte et n'a pas livré tous ses secrets. Il en manque un que le duo veut découvrir et réussir : la jonction entre les deux gouffres. Car, si en plus de douze ans d'explorations, ils ont trouvé des voies, des boyaux, des salles, des stalagmites, des stalactites, ils n'ont, en revanche, jamais trouvé ce qu'ils cherchent.

" Quand c'est toi qui éclaires pour la première fois un endroit de la planète, c'est ouf !"

Cédric Lachat, spéléologue

Alors, pendant presque un an, qu'il fasse beau, qu'il pleuve ou qu'il neige, ils vont descendre avec l'obsession de la jonction. Descendre, remonter et redescendre encore et encore. Et on y va aussi parce que : " On va faire une première, aller là où personne n'est jamais allé. Tu ne sais pas où tu es mais quand c'est toi qui éclaires pour la première fois un endroit de planète et c'est ouf !" raconte Cédric.

Avec eux on perd la notion du temps sans perdre son temps. On explore, on s'émerveille, on se tait pour apprécier l'écho du silence : "J'ai besoin de ça, dit David. C'est un exutoire. Je me sens libre, parfaitement déconnecté"

Le gouffre ne lâche pas ses secrets aussi facilement. Et pour savoir s'il va enfin s'ouvrir aux explorateurs que sont David et Cédric, si leur obstination à découvrir la jonction sera récompensée... il faut voir le film ! Pour la beauté des images, pour cette incroyable aventure humaine et sportive et pour la narration portée aussi par l'un des premiers découvreurs du gouffre Berger. 

"On a marché sous la terre" d'Alex Lopez, une coproduction France Télévisions / Bonobo productions à voir le jeudi 16 novembre à 22h50 sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes dans la case documentaire La France en Vrai et sur francetv.fr