Au CHU de Grenoble, un nouvel appareil pour préparer les enfants à l'IRM

L'Hôpital Couple Enfant du CHU de Grenoble a inauguré, mercredi 28 février, son tout nouveau simulateur d'IRM. Une nouvelle technologie ludique en forme de fusée qui permet aux enfants hospitalisés de se préparer à l'angoissant examen de l'IRM.

Une IRM dure en moyenne 30 à 45 minutes. Pas facile pour des petits qui débordent d’énergie de ne pas bouger et de rester allongés durant cette longue période.

Quand ils sont trop petits, c'est-à-dire entre six mois et deux ans, les enfants doivent subir une anesthésie générale. Après cela il arrive qu'on leur administre un sédatif. Pour l'éviter, l’hôpital de Grenoble s'est procuré une toute nouvelle machine. L’objectif est de réduire l’angoisse des enfants comme celle des parents.

En forme de fusée, elle permet aux touts petits de se préparer au vrai examen, de façon plus détendue. 

Tout au long de l'exercice, les enfants sont accompagnés par des bénévoles de l'association Les Blouses Roses

À la fin de l'expérience, un diplôme est attribué à l'enfant pour l'encourager et lui donner confiance en vue de son vraie IRM programmée. 


Il existe en France une quinzaine d'"IRM en jeu". Ce projet a été lancé il y a plus d’un an par l’association Les Blouses Roses de Grenoble. Le concept a été inventé en 2010 à Lyon. 

C’est grâce aux dons de plusieurs associations, comme le Rotary Club de Grenoble ou encore la chorale Mélusine, qu'il a donc pu se concrétiser. Une machine de ce type coûte 25.000 euros .

Intervenants : Hervé Jigon Président Les Blouses Roses Grenoble, Dr Chantal Durand Chef de service Imagerie pédiatrique Hôpital Couple Enfant Grenoble, Aurélie Pinchi Maman de Mélina, patiente à l'Hôpital Couple Enfant, équipe : Céline Aubert-Egret, Christelle Nicolas & Virginie Muamba

 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité