• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Canicule à Grenoble. Des analyses de l'eau des bassins et fontaines de la ville en cours, pour suspicion d'intoxication

Les Fontaines de la Caserne de Bonne prises d'assaut le 25 juin dernier / © Céline Aubert-Egret. France 3 Alpes
Les Fontaines de la Caserne de Bonne prises d'assaut le 25 juin dernier / © Céline Aubert-Egret. France 3 Alpes

Les jets d'eau de la caserne de Bonne sont-ils responsbles d'intoxication? En plein épisode caniculaire, ils sont pris d'assaut...mais les enfants de plusieurs familles ont souffert de vomissement après les avoir fréquentés. L'eau est désormais coupée et des analyses sont en cours

Par France 3 Alpes

C'est à la suite de ces suspicions de contamination des jets d’eau de la Caserne de Bonne, que la ville de Grenoble fait effectuer par un laboratoire des analyses de l’eau des bassins grenoblois, non seulement de la caserne de Bonne, mais aussi à Jean Moulin et dans le parc Mistral.

Les résultats seront connus d’ici 48h. "Dans l’attente, l’eau du bassin de la Caserne de Bonne est coupée et la fontaine est entourée d’un ruban de balisage" indique la mairie dans un communiqué. 

Elle précise: "Le bassin fonctionne en circuit fermé. L’eau recyclée est traitée au chlore et contrôlée quotidiennement. Plusieurs fois par mois, des purges complètes sont réalisées pour le nettoyer. La dernière a eu lieu dimanche. L'eau des fontaines n'est pas potable".

Ce 2 juillet au matin, des agents municipaux ont posé 10 panneaux supplémentaires aux abords des points d'eau, avec le message suivant " Eau recyclée non potable – Baignade interdite ", pour "renforcer la prévention". 









 

Sur le même sujet

Cantal: 1500 festivaliers attendus pour la 1ère édition du festival MadCow à Cheylade

Les + Lus