CARTES. Vignettes Crit'Air : voici qui pourra rouler et où dans l'agglomération de Grenoble à partir de 2023

Des élus de la métropole de Grenoble se sont réunis, mardi 9 novembre, afin d'évoquer les prochaines restrictions de la Zone à faibles émissions (ZFE). À partir de début 2023, les vignettes Crit'Air 5 devront être interdites de circulation dans certaines communes de l'agglomération.

L'étau autour des véhicules polluants pourrait se resserrer un peu plus à partir de 2023, dans 13 communes de l'agglomération de Grenoble. Ce mardi 9 novembre, les élus de la métropole de Grenoble se sont réunis pour définir les prochaines restrictions de la Zone à faibles émissions (ZFE).

La volonté : respecter au mieux le calendrier de la loi "Climat et résilience". Pour le moment, aucune décision n'est prise sur cette ZFE qui concernerait les particuliers : "Cela ne s’improvise pas, ne se décrète pas. C’est pourquoi nous discutons avec les 49 communes de la Métropole, que des échanges ont débuté avec les intercommunalités voisines et qu’il importe d’engager une concertation avec les citoyens", explique Christophe Ferrari, président de la métropole de Grenoble.

L'instauration de cette ZFE pour les véhicules des particuliers devrait être imposée par décision préfectorale fin 2022 pour respecter la loi "climat". Dès le début de l'année 2023, des véhicules classés Crit'Air 5, jugés parmi les plus polluants, pourraient être interdits d'entrée dans 13 communes de l'agglomération grenobloise.

Rien n'est encore acté sur le périmètre de cette nouvelle ZFE. Mais les 13 communes concernées pourraient être les suivantes :

  • Echirolles
  • Eybens
  • Fontaine
  • Gières
  • Grenoble
  • La Tronche
  • Le Pont-de-Claix
  • Meylan
  • Saint-Egrève
  • Saint-Martin-d'Hères
  • Saint-Martin-le-Vinoux
  • Seyssinet-Pariset
  • Seyssins

Des étapes jusqu'en 2025

Une deuxième étape concernerait les véhicules Crit'Air 4, qui devraient être interdits de circulation à partir de janvier 2024. L'année suivante, en janvier 2025, ce sera au tour des Crit'Air 3 de ne plus être acceptés dans ces communes.

En tout, près de 40 000 véhicules pourraient être concernés. "Le double ou le triple" pourrait être atteint, selon Christophe Ferrari, "si nous décidions collectivement d’aller encore plus loin en interdisant les Crit'Air 2 voire les véhicules essence à plus long terme."

Des aides et des alternatives

La mise en place de ces ZFE, déjà existantes à Paris, Marseille, Lyon ou encore Grenoble, entraîne de nombreuses critiques : comment financer une voiture propre en émission avec peu de moyens ? La Métropole assure travailler en direction des plus précaires : "Des mesures d’accompagnement fortes devront être mises en place ou renforcées, et la Métropole y travaille avec le SMMAG."

La métropole ajoute que d'autres solutions existent comme les transports en commun, les parkings relais ou encore le vélo, avec des aides à l'achat pour les vélos à assistance électrique.

Déjà des interdictions pour les poids lourds et les utilitaires

De nombreux véhicules sont déjà interdits de circulation dans la métropole depuis 2020. "La Métropole de Grenoble a toujours été précurseur en matière d’amélioration de la qualité de l’air. Elle s’est saisie, dès 2019, des enjeux que représente la pollution de l’air en limitant le déplacement des véhicules professionnels, identifiés comme étant les plus polluants et responsables d’un tiers des particules fines émises", explique Christophe Ferrari. Les poids lourds et les utilitaires font déjà l'objet de restrictions dans 27 communes : 

  • Depuis le 1er juillet 2020, les véhicules utilitaires légers et poids lourds "non classés", classés Crit'Air 5 et classés Crit'Air 4 sont interdits.
  • Dès le 1er juillet 2022, cette interdiction sera étendue aux véhicules utilitaires légers et poids lourds classés Crit'Air 3.
  • Dès le 1er juillet 2025, cette interdiction sera étendue aux véhicules utilitaires légers et poids lourds classés Crit'Air 2.

Les interdictions sur ces 27 communes (voir la carte ci-dessous) ne comprennent pas certains axes routiers, représentés en rouge, où il est toujours possible de circuler malgré un "mauvais" classement Crit'Air.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité