Covid-19 : Eric Piolle appelle à "reconfiner plus fortement"

Alors que le gouvernement a indiqué qu'il ne reconfinera qu'en dernier recours, Eric Piolle appelle à prendre "des mesures fortes" pour endiguer la flambée de l'épidémie de Covid-19. L'édile écologiste estime également qu'"il faudra fermer les écoles".

Éric Piolle, maire de Grenoble, à Mulhouse pour participer à une conférence de presse d'EELV Alsace le 20 octobre 2020.
Éric Piolle, maire de Grenoble, à Mulhouse pour participer à une conférence de presse d'EELV Alsace le 20 octobre 2020. © Darek SZUSTER / MAXPPP

Le maire de Grenoble a estimé lundi 29 mars que l'exécutif devait décréter un nouveau confinement face à l'envolée des cas de Covid-19. "Je crois que nous sommes en retard. Le président de la République décide seul et il décide toujours en retard donc maintenant, il faut avoir le courage de prendre des mesures fortes", a déclaré l'édile écologiste sur RMC/BFMTV.

"Il faut reconfiner plus fortement, a affirmé Eric Piolle qui était l'invité de Jean-Jacques Bourdin. Nous voyons les hôpitaux qui sont saturés. Nous voyons les taux de positivité qui sont extrêmement forts chez les jeunes, les 10-20 ans, les 20-30 ans, c'est là qu'il y a le plus de positivité." La circulation du coronavirus atteint des niveaux très élevés, notamment dans les Hauts-de-France, l'Ile-de-France et le Rhône, reconfiné depuis vendredi.

 

"Il faudra fermer les écoles aussi"

Alors que les hôpitaux parisiens sont sous tension, les plus hauts responsables médicaux de l'AP-HP se préparent avec une certaine "colère" à "faire le tri" entre les patients. "Dès le mois de janvier, nous aurions dû écouter le Conseil scientifique et reconfiner fortement. Il n'y a pas de miracle, les variants se propagent à vitesse exponentielle. Personne n'a la solution, il faut rester humble. Aucun pays européen n'a trouvé une solution qui marche parfaitement. Mais on peut dire que c'est frappant de voir que nous avons les morts, la crise et que nous n'avons pas de perspective", abonde le maire de Grenoble.

Sur la question de la fermeture des établissements scolaires, là où l'exécutif estime qu'ils "doivent rester ouverts aussi longtemps que c'est possible de le faire", Eric Piolle juge qu'"il faudra fermer les écoles aussi. C'est la dernière chose à fermer et c'est la première chose à rouvrir". La députée LREM Aurore Bergé a toutefois mis en doute l'efficacité d'une telle mesure alors que "les scientifiques disent que le virus se propage dans les réunions familiales, dans l'environnement social" des gens, tandis que c'est à l'école qu'il y a "le moins de brassage" avec un protocole sanitaire strict.

Interrogé sur l'intérêt du certificat sanitaire mis en place au sein de l'Union européenne d'ici "la mi-juin", le maire de Grenoble a estimé que ce dispositif "peut être intéressant" mais s'est prononcé contre un éventuel passeport vaccinal en France. "Ca donnera des inégalités, surtout que toute la population ne sera pas encore vaccinée (...) Ca serait la foire d'empoigne", a-t-il conclu.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
europe écologie les verts politique covid-19 santé société confinement