Covid-19 : Grenoble en alerte renforcée, de nouvelles restrictions dès samedi

Grenoble passe en "zone d’alerte renforcée", ainsi que sept autres métropoles. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Santé mercredi 23 septembre au cours d’une conférence de presse. En conséquence, de nouvelles restrictions seront appliquées dès samedi. 

(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © Guillaume BONNEFONT / Maxppp
Grenoble passe en "zone d’alerte renforcée", ainsi que sept autres métropoles. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Santé mercredi 23 septembre au cours d’une conférence de presse. Ce cap est franchi dès lors que le taux d’incidence d’une zone donnée dépasse les 150 cas pour 100.000 habitants.

En revanche, le passage du département de l’Isère en "zone d’alerte renforcée", est pour l’heure, toujours à confirmer.
 

Nouvelles restrictions

Ce passage en "zone d’alerte renforcée" entraîne l’application de nouvelles restrictions dont le ministre a annoncé les contours hier. Elles seront précisées par la préfecture de l’Isère d’ici demain après-midi. Nous ignorons pour l’heure le périmètre exact dans lequel ces règles s’appliqueront.

A compter de samedi :A compter de lundi :Un arrêté préfectoral précisera l’heure exacte de la fermeture des bars. Les restaurants, qui n’ont pas été évoqués par le ministre, ne sont, a priori, pas soumis à ces restrictions.
 

"Nous devons modifier nos habitudes"

Le ministre a appelé les habitants de ces zones à "modifier encore plus qu’ailleurs [leurs] habitudes". Il a également conseillé le recours au télétravail "autant que possible" en précisant qu’il était du ressort de chaque entreprise et administration de voir "comment il peut développer le télétravail".

"Nous devons limiter les rassemblements privés, réserver ces moments à nos proches, à nos familles, à nos amis. Tous les moments sans masques dans les espaces clos qu’ils soient publics ou qu’ils soient privés doivent être évités au maximum",  a déclaré le ministre, sans pour autant abaisser spécifiquement la jauge des rassemblements privés, fixée à 30 personnes dans toutes les zones rouges.
 

"Une attention particulière aux personnes âgées"

Le premier ministre a également appelé les citoyens à accorder une attention particulière aux personnes âgées, à qui il conseille de "se protéger particulièrement en adoptant des gestes barrières renforcés mais sans se mettre à l’écart". Par ailleurs, il a rappelé que les personnes isolées peuvent contacter leur mairie ainsi que le numéro d’écoute et de lutte contre l’isolement mis en place par la Croix-Rouge (09 70 28 30 00).

D’autre part, concernant les Ehpad, les visites sur rendez-vous "avec des plages-horaires adaptées et ouvertes le week-end" seront remises en place dans ces zones d’alerte renforcée. Le premier ministre enjoint en outre les proches des personnes âgées à "respecter les gestes barrières".

Le préfet de l’Isère rencontrera ce jeudi après-midi les élus locaux à l’issue d’une concertation avec le gouvernement qui aura lieu ce matin.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société