Exposition Vivian Maier à Grenoble : les organisateurs lancent un appel pour retrouver "la petite fille en pleurs"

Qui est "la petite fille en pleurs" sur l'affiche de l'exposition consacrée à Vivian Maier ? Le cliché a été pris à Grenoble en 1959 par la photographe américaine. Les organisateurs de l'expo rêvent de retrouver la fillette qui serait âgé aujourd'hui d'une soixantaine d'années.

Les organisateurs de l'exposition rêvent de retrouver la mystérieuse "petite fille en pleurs"
Les organisateurs de l'exposition rêvent de retrouver la mystérieuse "petite fille en pleurs" © Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY
Le musée de l'Ancien Evêché, qui accueille à Grenoble l'exposition consacrée à Vivian Maier, lance un appel à témoins. Il cherche à identifier et idéalement à retrouver la fillette de la photo qui a illustré l'affiche de l'expo. L'enfant aurait été photographiée par l'artiste américaine en 1959 dans la capitale des Alpes.

Qui est cette petite fille aux boucles blondes dont le chagrin a été capturé un jour de 1959 par celle qui allait, des années plus tard, être considérée comme l'une des plus grandes photographes du 20e siècle ? C'est ce que cherchent à savoir les organisateurs de l'exposition consacrée à Vivian Maier qui se tient jusqu'au 15 mars 2020 au musée de l'Ancien Evêché. L'appel a été lancé et relayé par la ville de Grenoble sur les réseaux sociaux.
 
Peu d'indices au départ pour retrouver la piste de la mystérieuse fillette. Seule une annotation, "Grenoble 1959", permet de dater mais surtout de localiser l'endroit où a été prise la photo. "Adulte, Vivian Maier est revenue à deux reprises en France, en 1950 et en 1959" explique-t-on au musée de l'Ancien Evêché. A cette époque, la photographe a séjourné dans le village du Champsaur, à Saint-Julien en Champsaur dans les Hautes-Alpes plus précisément, où elle a passé une partie de son enfance avec sa mère d'origine française. Elle est aussi passée par Grenoble où elle a pris le fameux cliché.

Sur l'identité de son modèle, aucun indice en revanche. Où Vivian Maïer a-t-elle croisé la fillette, était-ce une connaissance, l'enfant sortait-elle d'un bus ou d'un train ? Etait-elle une petite grenobloise ou une simple voyageuse ? Les organisateurs rêvent de résoudre cette énigme et veulent croire en leur bonne étoile. Agée de 3 à 4 ans à l'époque, "la petite fille en pleurs" comme elle a été surnommée, aurait aujourd'hui 62 ou 63 ans.

Depuis le 9 novembre et jusqu'à la mi-mars, le musée de l'Ancien Evêché expose 130 clichés de Vivian Maier. Gouvernante aux Etats-Unis, la photographe n'a été "découverte", par hasard, qu'après sa mort en 2009. Son œuvre, foisonnante et originale, gravite autour d’instants quotidiens saisis dans les rues de New York, de Chicago mais aussi donc, en France, dans notre région.
 
L'appel lancé sur les réseaux sociaux a-t-il abouti ? Il a, en tout cas, "fait le buzz" explique la chargée de communication du musée : "notre post sur Facebook a été partagé et commenté de très nombreuses fois mais malheureusement nous n'avons pas retrouvé la petite fille". "Une fois, une dame est venue en nous disant que c'était peut-être la prof de fac de son fils mais ce n'est pas allé plus loin" ajoute-t-on du côté du musée. Si l'on ne désespère pas de retrouver un jour ou l'autre l'énigmatique "petite fille en pleurs", le mystère reste pour l'instant entier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture insolite