Fusillade à Grenoble : deux hommes blessés par balles, des individus à scooter ont pris la fuite

Deux hommes circulant à scooter ont ouvert le feu sur deux individus ce lundi 18 mars en fin de journée en pleine rue dans le quartier Saint-Bruno à Grenoble. Il pourrait s'agir d'un règlement de comptes lié au trafic de drogue.

Des coups de feu en pleine rue et un homme qui s'écroule au sol : ce lundi 18 mars vers 18h30, deux individus "vêtus de noir" ont tiré sur des passants au niveau du 86 cours Berriat dans le quartier Saint-Bruno à Grenoble. 

Ils ont ensuite pris la fuite sur un scooter puissant, "un TMAX noir", précisent les services de police. Ils sont toujours recherchés ce mardi. "Des étuis de 9mm" ont été découverts "sur la voie publique", ajoute la police. 

Un blessé grave au thorax, un autre individu touché au pubis

Un homme de 41 ans a donc été grièvement blessé. Il souffre d'une "plaie traversante" "au thorax côté gauche". L'individu a été transporté en urgence absolue au CHU Grenoble-Alpes, son pronostic vital étant engagé. L'homme "n’est pas connu pour des affaires de stupéfiants", a indiqué le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, qui s'est rendu sur place ce lundi soir.

Un peu plus tard, vers 19 heures, une autre victime a été déposée à la clinique Mutualiste. L'individu, âgé de 27 ans, "circulait sur sa trottinette sur le cours Berriat au moment des tirs", rapportent les services de police.

Cette seconde personne "en revanche très défavorablement connue pour des affaires de stupéfiants (...) a été blessée au pubis", ajoute Eric Vaillant, mais son pronostic vital n'a pas été engagé.

Haut lieu du trafic de drogues à Grenoble

Cette fusillade pourrait donc être liée à un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue. Le parquet a confié l’enquête à la division de la criminalité organisée et spécialisée (DCOS) de la police (autrefois appelée police judiciaire).

Le quartier Saint-Bruno est régulièrement le théâtre de violences dans une guerre de territoire que se livrent les dealers. Fin août, des individus cagoulés avaient monté des barricades autour de la place Saint-Bruno pour se défendre face à des rivaux d'autres quartiers. Un homme avait été grièvement blessé au cours d'une rixe. Une autre fusillade avait eu lieu le 22 août sans faire de blessés.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité