Le gilet jaune arrêté à Grenoble en possession de substances explosives sera finalement jugé le 8 mars

L'homme appartenant à la mouvance des gilets jaunes interpellé en possession de substances explosives a comparu ce vendredi 15 février 2019 dans l'après-midi devant le tribunal correctionnel de Grenoble. Il a été placé sous contrôle judiciaire jusqu'à son procès le 8 mars prochain.

La garde à vue de l'homme arrêté à Grenoble en possession de substances explosives a pris fin ce vendredi 15 février 2019. Présenté comme appartenant à la mouvance des gilets jaunes, l'individu était présenté à la justice cet après-midi.

Selon l'un de nos reporters présents au tribunal, l'audience visait à se prononcer sur un éventuel mandat de dépôt. L'homme interpellé a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le département de l'Isère, jusqu'au 8 mars prochain, date d'une nouvelle audience.

Ce vendredi, devant le tribunal, son avocat Maître Gallo a réclamé une analyse des composants retrouvés dans son appartement.

L'individu avait été interpellé ce mercredi 13 février à son domicile de Grenoble. Il est âgé de 26 ans et avait déjà été interpellé lors d'une manifestation de gilets jaunes en possession de pétards et de feux d'artifice. Il en avait alors été quitte pour un simple rappel à la loi.

Selon nos confrères du Dauphiné Libéré, qui ont révélé l'information, il a été interpellé alors qu'il "venait de se faire livrer une quantité importante de précurseur d’explosif, produit permettant, en complément d’autres éléments très facilement accessibles, de constituer une bombe artisanale potentiellement puissante".