A Grenoble, 250 lycéens et étudiants manifestent contre la réforme de l'accès à l'université

© Isabelle Guyader - France 3 Alpes
© Isabelle Guyader - France 3 Alpes

A Grenoble, la contestation étudiante contre la réforme de l'accès à l'université gagne les lycées. Ce mercredi 25 avril 2018, environ 250 personnes se sont réunies pour manifester contre la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE). 

Par MF

Ils étaient environ 250, lycéens et étudiants, à s'être réunis ce matin devant la gare de Grenoble avant de s'élancer en cortège dans les rues de la ville. Un rassemblement initié notamment par des élèves des lycées Stendhal et Louise Michel.

Le mot d'ordre de la mobilisation : "non à la sélection". Les manifestants se mobilisent contre la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), ou loi Vidal, du nom de la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal, qui prévoit notamment de supprimer le tirage au sort pour l'admission à l'université.

Interview de Guillaume François.
Responsable fédéral de l'Union Nationale lycéenne de la fédération de l'Isère

Ce matin, des barrages filtrants ont été mis en place à l'entrée des lycées Stendhal et Louise Michel.

Une assemblée générale inter-lycées est prévue à 14h ce mercredi sur le campus pour organiser la suite du mouvement.

Les étudiants grenoblois ont quant à eux décidé de poursuivre le blocage de quatre bâtiments du campus, hier en assemblée générale. Beaucoup ont décidé de boycotter la consultation électronique lancée par la direction de l'université, qui demande aux 45 000 étudiants et 6 000 personnels de se prononcer pour ou contre le blocus. Le résultat de cette consultation sera connu ce mercredi, en fin d'après-midi.

A lire aussi

Sur le même sujet

La pollution dans la Vallée de l'Arve

Les + Lus