Grenoble : Eric Piolle annonce sa candidature aux élections municipales 2020

© France3Alpes
© France3Alpes

Eric Piolle est candidat à sa succession à la Mairie de Grenoble. Le maire écologiste a officiellement annoncé sa candidature aux élections municipales 2020 ce mardi 17 septembre 2019.

Par Daniel Despin

Ce mardi 17 septembre 2019, Eric Piolle, maire écologiste de Grenoble en exercice, a officiellement annoncé sa candidature aux élections municipales 2020. L'édile évoque, ses adversaires, sa future campagne et son nouveau projet pour les municipales.

Ce projet 2020 encore en gestation sera dévoilé dans 3 mois. Le maire de Grenoble partira à l'assaut des élections avec un nouveau programme et une nouvelle équipe, il entend surfer sur la vague écologiste du moment avec la longueur d'avance qu'il a aquise lors de son premier mandat.


Ses adversaires 

Inutile d'évoquer devant lui la candidature d'Alain Carignon officialisée hier. Le Maire de Grenoble botte en touche et évite soigneusement de parler de l'ancien maire qu'il résume en quelques mots : "Il est disqualifié, corrompu, je le laisse à sa vie".

Autre adversaire, autres compliments, Emilie Chalas, candidate LREM en prend pour son grade : "Elle est manipulée par Paris et sera la porte-parole du président Emmanuel Macron et de son bilan".


Ses partenaires 

On prend les mêmes et on recommence, ou plutôt, on accélère. Fort de son projet, le maire de Grenoble entend bien s'appuyer sur ses divers soutiens de gauche pour aller de l'avant et avancer dans sa transformation de la ville.

Il compte aussi sur le soutien des citoyens et de leur participation au renouveau de la ville. Eric Piolle envisage de faire campagne sur le terrain, à la rencontre des gens, sous forme de réunion en petit comité et en consultant des experts sur les dossiers complexes.

Une campagne qu'il ménera aussi sur les réseaux sociaux, qu'il estime être "un bon mode d'échange et de moyen de mobiliser", citant au passage les "marches pour le climat". Eric Piolle dévoilera le nom de ses co-listiers à la fin de l'année 2019.
 
© France3Alpes
© France3Alpes

 

La Sécurité

Régulièrement taclé par ses adversaires sur le problème de la sécurité et l'image de la ville, souvent comparée à Chicago, Eric Piolle met en avant les avancées réalisées avec la Metro et notamment les deux communes voisines, Saint Martin-d'Hères et Echirolles. 

"Le projet de rénovation urbaine a permis d'injecter 400 millions d'euros dans les quatiers populaires", rappele t'il. Des mesures écologiques, culturelles et sociales qui représentent à ses yeux des avancées majeures. Tarifs sociaux avantageux dans les transports et la culture (bibliothèques gratuites).

Sur le plan de la sécurité pure, le maire-candidat rappelle les efforts de prévention et d'éducation menés sur le terrain et l'arrivée de 40 nouveaux policiers cette semaine, qui s'ajoute aux 30 agents fraichement débarqués et déjà en poste. Il rappelle également les renforts d'équipe de surveillance la nuit, et les pistolets à impulsions électriques dont sont équipés les agents municipaux. 
 

La transformation de la ville

Une étape, certes désagréable, mais indispensable. Eric Piolle souligne l'importance des travaux, "qui n'avaient pas été faits depuis des dizaines d'années" et qui prennent du temps, un mal pour un bien. Le maire précise au passage que le chauffage urbain et des canalisations de gaz ont été rénovés, un chantier obligatoire selon lui.

Il insiste aussi sur les changements notables en cours : 5000 arbres plantés, des trottoirs plus larges et un espace public plus aéré. "les travaux, on en voit le bout" conclut il. Même s'il est réélu ?

Le reportage d'Isabelle Guyader et Didier Albrand :
 
Piolle candidat




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon : plongez dans l'oeuvre de Picasso!

Les + Lus