Grenoble : la FRAPNA contre l'élargissement de l'A480, l'association dénonce les “contradictions” de l'Etat

© France 3.
© France 3.

Dans la foulée des scientifiques qui se sont exprimés dans une tribune contre l'élargissement de l'A480, la FRAPNA dit à son tour son opposition au projet dans l'agglomération de Grenoble. Elle dénonce les "contradictions" de l'Etat.

Par Yann Gonon

Dans un communiqué publié ce vendredi 18 janvier 2019, la FRAPNA réaffirme son opposition à l'élargissement de l'480. Elle emboîte le pas des scientifiques qui ont publié hier une tribune contre le projet.

L'association écologiste salue d'abord "la prise de position publique de scientifiques qui en appellent aux décideurs politiques locaux pour reconsidérer l'élargissement de l'A480 et leur demande de faire preuve de cohérence".

Hier, dans une tribune publiée par le Dauphiné, 135 scientifiques, dont 50 chercheurs de la ville, ont interpellé les élus et décideurs locaux pour dénoncer l'élargissement de l'autoroute A480. Pour eux, ce projet chiffré à 300 millions d'euros et qui permettrait de créer une nouvelle voie de circulation pour diminuer les embouteillages autour de l'agglomération, est une hérésie.
 

Pour la FRAPNA, le projet d'élargissement "apparaît surtout comme devant justifier une prolongation de la concession AREA dans le cadre de négociations très mal menées".

Selon l'association, "ce projet ne respecte pas le protocole qui avait été convenu avec les collectivités locales en 2016, il ignore les avis de multiples organismes, dont l'Autorité environnementale, qui redoutent les effets nocifs quasi certains de l'élargissement sur la qualité de l'air et les émissions de gaz à effet de serre".

La FRAPNA réclame que les travaux d'élargissement ne soient pas lancés et que les fonds prévus soient notamment affectés à la lutte contre le bruit en bordure de l'A480.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Poste se réorganise en Savoie et Haute-Savoie

Les + Lus