Grenoble : l'automobiliste qui a renversé un joggeur était alcoolisé, sa garde à vue prolongée

Dimanche matin, un automobiliste qui roulait à vive allure sur le pont de la Chartreuse, à Grenoble, a renversé un joggeur de 50 ans. Le pronostic vital de la victime est toujours engagé, selon le parquet. Le conducteur était sous l'empire de l'alcool au moment de l'accident.

L'enquête devra déterminer les circonstances de l'accident
L'enquête devra déterminer les circonstances de l'accident © Florine Ehbbah / France 3 Alpes

Le joggeur renversé par un automobiliste dimanche 18 avril à Grenoble se trouve toujours dans un état critique au lendemain de l'accident. Cet homme de 50 ans a été fauché par une voiture sur le pont de la Chartreuse après que le véhicule a fait plusieurs tonneaux. La victime avait été conduite au service déchocage du CHU Grenoble Alpes.

Lundi, "le pronostic vital du joggeur est toujours engagé", selon le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant. Les deux passagers de la voiture ont également été hospitalisés après le choc. L'un d'eux avait dû être désincarcéré par les pompiers. Grièvement blessé, il est toujours hospitalisé mais son pronostic vital n'est pas engagé, précise le parquet.

Le second passager, âgé de 23 ans, pris en charge dans un état léger, "est sorti de l’hôpital". Le conducteur de 22 ans est lui toujours interrogé par les enquêteurs. Sa garde à vue a été prolongée lundi après-midi par le parquet.

"Le conducteur avait une alcoolémie de 1,81", ajoute le procureur. Selon la police, "le véhicule, qui circulait à vive allure en venant du boulevard Maréchal Leclerc à Grenoble, a emprunté le pont de Chartreuse en zigzaguant" avant de faire des tonneaux et de renverser le joggeur.

Le jeune homme sera présenté mardi après-midi devant un juge d'instruction pour blessures involontaires aggravées par l'alcool et la vitesse. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers justice société