Grenoble : large rassemblement en hommage à Samuel Paty, le professeur décapité à Conflans

En mémoire de Samuel Paty, le professeur d'histoire-géographie décapité vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, un rassemblement a été organisé ce dimanche à partir de 15 heures, place de Verdun, à Grenoble. Environ 1 500 personnes s'y sont rendu.
A 15 heures, dimanche 18 octobre, sur la place Verdun de Grenoble.
A 15 heures, dimanche 18 octobre, sur la place Verdun de Grenoble. © Jean-Christophe Pain - France 3 Alpes
Noire de monde, la place de Verdun de Grenoble a rassemblé, ce dimanche, environ 1 500 personnes. A 15 heures, répondant à l'appel au rassemblement en hommage à Samuel Paty, les Grenoblois ont longuement applaudi.

Le professeur d'histoire-géographie avait été décapité le 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), quelques jours après avoir donné un cours sur la liberté d'expression, au moment duquel il avait montré des caricatures de Mahomet.
 
Sur la place de Verdun, à Grenoble, à 15 heures dimanche 18 octobre.
Sur la place de Verdun, à Grenoble, à 15 heures dimanche 18 octobre. © Jean-Christophe Pain - France 3 Alpes
Sur la place de Verdun, à Grenoble, à 15 heures dimanche 18 octobre.
Sur la place de Verdun, à Grenoble, à 15 heures dimanche 18 octobre. © Pascale Manzagol - France 3 Alpes
Sur la place de Verdun, à Grenoble, à 15 heures dimanche 18 octobre.
Sur la place de Verdun, à Grenoble, à 15 heures dimanche 18 octobre. © Jean-Christophe Pain - France 3 Alpes
Sur la place de Verdun, à Grenoble, à 15 heures dimanche 18 octobre.
Sur la place de Verdun, à Grenoble, à 15 heures dimanche 18 octobre. © Pascale Manzagol - France 3 Alpes

Les Grenoblois ont respecté une minute de silence, après la prise de parole d'une enseignante. "Toute la communauté éducative est sous le choc. C'est le coeur de l'école qui a été attaqué : nos missions d'apprentissage, d'éducation et d'émancipation. Nous, personnels de l'éducation nationale, demandons à ce que tout le soutien nécessaire soit apporté au service public d'éducation", a-t-elle déclaré au micro, émue.

De nombreux professeurs se sont mobilisés ce dimanche pour rendre hommage à Samuel Paty. 
 
L'assaillant du professeur assassiné, un Russe d'origine tchétchène âgé de 18 ans, a été abattu par les forces de l'ordre peu de temps après l'attaque. Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Pour l'heure, onze personnes ont été placées en garde à vue.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation attentat faits divers terrorisme éducation société