Grenoble : le Fonds Glénat nous emmène sur la route des Alpes dans les pas de Napoléon

A l’occasion du bicentenaire de la mort de l’Empereur, l’exposition « Napoléon. Autour de la route des Alpes » qui aura lieu du 16 septembre au 31 décembre 2021 au Couvent Sainte Cécile, retrace son incroyable épopée et notamment le moment clé de la route des Alpes et son passage à Grenoble.
Afiche de l'exposition "Napoleon - Autour de la route des Alpes"
Afiche de l'exposition "Napoleon - Autour de la route des Alpes" © Fonds Glénat

Deux cents ans après, Napoléon est de retour à Grenoble !

Exilé sur l’Ile de Saint Elbe, au large de la Corse, Napoléon décide de rentrer en France en 1815. Il débarque à Golfe Juan et traverse les Alpes pour atteindre Grenoble le 7 mars 1815. « Une incroyable chevauchée de 317 kilomètres sur la route alpine qui porte désormais son nom » qui, selon Jacques Glénat, « est restée dans toutes les mémoires ».

L’arrivée de l’Empereur aux environs de Grenoble dit aussi Retour de l’île d’Elbe, 1836 - Hippolyte Bellangé (1800-1866)
L’arrivée de l’Empereur aux environs de Grenoble dit aussi Retour de l’île d’Elbe, 1836 - Hippolyte Bellangé (1800-1866) © Michel Bourguet

L’exposition « Napoléon. Autour de la route des Alpes » concoctée par David Chanteranne nous invite à marcher dans les pas de l’Empereur sur cette route des Alpes.

David Chanteranne est historien et historien de l’art, diplômé de l’université de Paris-Sorbonne. Journaliste et écrivain, il est notamment rédacteur en chef du magazine Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien, il a aussi été consultant pour France Télévisions, pour certaines reconstitutions historiques et de nombreuses émissions comme Secrets d’histoire ou Des racines et des ailes.

De la chapelle au cloître du couvent Sainte-Cécile, le parcours de cette exposition nous fait découvrir une cinquantaine d’œuvres et pièces exceptionnelles. Des tableaux, des documents et objets rares, dont le masque mortuaire de Napoléon, nous permettent de suivre le parcours de cet homme qui continue de fasciner, d’intriguer, de susciter des réactions contrastées, de la gloire à l’exil, jusqu’à ses derniers jours.

Mais c’est également son quotidien que l’on peut y percevoir. L’homme au bicorne, et à la mèche sur le front, vit de la même manière, qu’il soit en représentation ou en bivouac. Tel qu’il l’a toujours fait, en garnison et dans ses palais, et où qu’il se trouve en Europe – des Tuileries au Kremlin –, un immuable ordonnancement rythme son quotidien. À l’exemple de ses appartements, dont la succession des salons est toujours identique, il retrouve à chaque fois, où qu’il s’installe, vêtements, livres ou mobilier. Assiettes de Sèvres, couverts en vermeil mais aussi théières à motifs floraux agrémentent ainsi sa vie dans des châteaux et demeures dont il a réactivé l’usage. Le style Empire, qui s’impose alors, constitue une période faste des arts décoratifs.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Couvent Sainte-Cécile

 

France 3 Auvergne-Rhône-Alpes est partenaire du Fonds Glénat pour l’exposition « Napoléon. Autour de la Route des Alpes »

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
expositions événements sorties et loisirs histoire culture