• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Grenoble, “la sécurité doit être une coproduction” pour Gérard Collomb, en visite dans le Vercors

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

A l'occasion de son déplacement dans le Vercors, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a répondu à quelques questions sur la situation sécuritaire à Grenoble. 

Par Eddie Rabeyrin

Interrogé par notre journaliste lors de sa visite dans le Vercors, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a eu quelques mots sur la situation sécuritaire à Grenoble, déplorant les différentes fusillades et violences -dont le meurtre d'Adrien Perez- survenues ces dernières semaines. 

Concernant le manque d'effectifs de policiers dans l'agglomération, qui compte une trentaine de postes vacants, le ministre a annoncé ne pouvoir y remédier immédiatement car "on ne peut mettre sur le terrain que les policiers qui sortent d'école, donc nous sommes obligés de faire des choix."  Il assure toutefois que, grâce aux "10 000 policiers et gendarmes" censés être recrutés sur le quinquennat, des forces supplémentaires pourront être mises en place dans un certain nombre de villes. "A l'avenir nous ferons sûrement un effort sur cette zone (Grenoble)."

Sur la question de la police de sécurité du quotidien, même réponse : il manque encore d'effectifs. Dans le cadre de cette promesse électorale d'Emmanuel Macron, plusieurs quartiers sensibles de France recevront des renforts à partir de septembre. Bien que candidate à cette expérimentation, Grenoble n'a pas été sélectionnée pour y participer et doit donc faire avec ses moyens actuels.
 


"La sécurité, c'est une coproduction. [...] Il ne faut pas qu'il n'y ait que l'Etat qui fasse des efforts. [...] Lorsque l'on est maire, on a le pouvoir de police, donc il faut agir très fortement" a ajouté Gérard Collomb. Invoquant sa propre expérience à la tête de la mairie de Lyon, il a notamment vanté les mérites de la vidéoprotection installée durant son mandat. Un ensemble de remarques qui semblaient taillées sur mesure pour Eric Piolle, le maire de Grenoble. 

"Je ne veux polémiquer avec personne" s'est vite repris le ministre, qui dit avoir l'intention de rencontrer les différents élus de l'agglomération grenobloise à la rentrée.

Retrouvez ci-dessous l'intégralité des questions à Gérard Collomb sur ce sujet lors de sa visite dans le Vercors.
 




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Opération prévention incendie à Mirabel-et-Blacons, dans la Drôme

Les + Lus