Environnement : Grenoble, élue "Capitale verte européenne 2022", remporte un prix de 350 000 euros

Grenoble a été élue "Capitale verte européenne 2022" ! Quatre finalistes étaient en lice dont la ville de Dijon. Le jury de la Commission européenne a livré son verdict ce jeudi 8 octobre en fin d'après-midi.
 

Grenoble est l'une des quatre finaliste pour le titre de Capitale verte européenne 2022.
Grenoble est l'une des quatre finaliste pour le titre de Capitale verte européenne 2022. © Yann Gonon - FTV.
Grenoble a donc été désignée "Capitale verte européenne" pour 2022 ce jeudi 8 octobre. Quatre villes étaient en finale pour décrocher le titre décerné par la Commission européenne. Le verdict est tombé lors d’une cérémonie organisée à Lisbonne en fin d’après-midi.
 
European Green Leaf and European Green Capital Awards Ceremony 2020

En devenant Capitale verte européenne, Grenoble remporte un prix de 350 000 euros. Une somme allouée par la Commission européenne au vainqueur du concours pour lui permettre de mettre en oeuvre ses projets.

Quatre ville s’étaient qualifiées pour la finale sur un total de 18 candidats. Tallinn, en Estonie, Turin, Dijon et Grenoble ont été désignées "finalistes" le 12 mai par un jury de 12 experts. Ces derniers se sont appuyés sur 12 indicateurs pour lesquels les villes candidates devaient présenter les mesures mises en œuvre au cours des cinq à dix dernières années, mais aussi leur feuille de route à court et long terme. Eau, déchets, bruit, qualité de l'air, performance énergétique, sont quelques-unes des thématiques examinées par le jury.

Grenoble, première grande ville française dirigée par un maire écologiste a donc été récompensée par un prix européen. "La candidature de Grenoble et ses partenaires a toutes ses chances" pronostiquait la municipalité quelques heures avant le verdict. Dans un communiqué, elle détaillait ses atouts : "Grenoble est la 2e ville de France où l’on utilise le plus le vélo pour se rendre sur son lieu de travail, 7000 Métrovélos, le plus grand service de location de vélos de France, développement du tram, transport par câble, généralisation du 30km/h". Les quatre finalistes passaient un dernier "grand oral" ce jeudi matin.

"Grenoble 2022, capitale verte européenne. C’est gagné" ! s'est réjoui la ville sur sa page Facebook peu après l'annonce du verdict.
 
Dans un communiqué, Eric Piolle, le maire écologiste de la ville se félicite :"Grenoble est un territoire de pionniers. De la houille blanche au 19e siècle aux énergies renouvelables du 21e siècle, Grenoble a toujours eu un temps d’avance sur les défis de l’époque !", écrit-il. Et de poursuivre : "Cette élection confirme le cap engagé par notre territoire. C’est le début d’une formidable ambition collective pour anticiper, amplifier, partager. Cette énergie va se poursuivre dès demain, en accélérant dans la création d’une Convention citoyenne pour le climat  grenobloise associant comité scientifique, monde universitaire, économique, culturel et sportif et expertise citoyenne".

Grenoble succèdera à son homologue finlandaise Lahti, qui deviendra en janvier 2021 après Lisbonne, l'actuelle "Capitale verte européenne", la prochaine ville ambassadrice des transitions de l'UE.

Plusieurs des villes jumelées avec Grenoble lui avaient apporté leur soutien, dont la capitale du Burkina Faso.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement