Le Grenoblois Nicolas Plain remporte le grand prix du documentaire avec "Il faut sauver les Alpes"

Chaque année plus de 500 films, des 4 coins du monde, sont en compétition aux Green Deauville Awards, qui récompense des oeuvres dédiées à l'écologie. "Il faut sauver les Alpes" signé Nicolas Plain et Laurent Lichtenstein a décroché le grand prix du documentaire de la 9ème édition

Nicolas Plain en plein vol au-dessus du lac d'Annecy en Haute-Savoie
Nicolas Plain en plein vol au-dessus du lac d'Annecy en Haute-Savoie © Nicolas Plain
Ce festival international des Green Awards est né il y a 9 ans à Deauville. Il rassemble chaque année près de 500 films  tournés aux coins du monde. Il s'adresse aux professionnels mais aussi aux scolaires et au grand public.

 Il récompense "le meilleur de l'audiovisuel consacré à l'écologie", qu'il s'agisse de reportages, de spots d'information et de communication ou de films. Au coeur de la thématique : le développement durable et les éco-innovations.

C'est un Grenoblois, Nicolas Plain qui a remporté cette année le grand Prix du Documentaire avec son film "Il faut sauver les Alpes" réalisé par Laurent Lichtenstein.

Nicolas Plain, docteur en sciences du climat et de l’environnement a reçu le soutien de l’Université Grenoble Alpes (UGA). 

Aussi scientifique que parapentiste, Nicolas Plain s'est lancé dans un périple peu commun qui l'a conduit de la Méditerranée à l'Autriche. Une aventure de 1.000 kilomètres entre Cannes et Salzbourg réalisée en huit jours en parapente, à pied et en vélo. Un voyage au cœur des Alpes pour le plaisir, mais aussi pour la science, à bord d'un "parapente laboratoire".

Au fil de son itinéraire, l'Isérois est allé à la rencontre de  tous ceux qui proposent des solutions contre le réchauffement climatique.
 

"A la fin de chaque projection de nos documentaires, les spectateurs doivent pouvoir se dire : " J'aime bien cette idée, je vais essayer de la mettre en place dans ma vie personnelle ou professionnelle », espère le jeune scientifique. Il faut proposer tout un champ de possibles dans lequel on peut piocher en fonction de sa situation."
 

Dans les Alpes qu'il survole, la température a augmenté de plus de 2° depuis 1900, soit deux fois plus que la moyenne mondiale ! C’est l’un des territoire les plus sensibles aux effets du réchauffement. Les glaciers fondent :en 40 ans, ils ont perdu plus d’un quart de leur superficie.

"Il faut sauver les alpes" a été diffusé en février à l'Assemblée nationale. Il est aussi en accès libre, à découvrir ICI, sur le site de l'explorateur scientifique.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
climat environnement réchauffement climatique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter