Marche pour le climat à Grenoble. Les manifestants appellent à une "transition écologique et sociale"

Entre 2000 et 3500 personnes ont une nouvelle fois défilé ce dimanche 27 janvier 2019 à Grenoble pour défendre le climat et réclamer davantage de Justice sociale. 

3500 manifestants selon les organisateurs, 2000 selon la Police.

Ce dimanche, à Grenoble, la Marche pour le climat a une nouvelle fois réuni de nombreuses personnes parmi lesquelles beaucoup de familles et quelques Gilets Jaunes.
 

Placer la lutte contre le réchauffement climatique au centre des priorités des dirigeants


Ce rassemblement avait pour but d'interpeller les élu.e.s pour qu'ils et elles agissent sans délai pour une transition à la fois écologique et sociale.

Le cortége est parti vers 14h30 de la Tour Perret dans le Parc Paul Mistral en direction du centre-ville.

 


Devant la Préfecture de l'Isère, place de Verdun, plusieurs manifestants ont tour à tour pris la parole.

Parmi les différentes allocutions, celle du chercheur au CNRM de Grenoble (Centre national de recherche météorologique) Samuel Morin, récemment signataire avec d'autres scientifiques d'une tribune contre l'élargissement de l'A480.

Il a partagé son inquiétude face au retour d'un certain "climatoscepticisme".

"Etre sceptique quand on est chercheur, c'est tout à fait normal. Mais là, on est dans le déni, le négationisme  face à la réalité du changement climatique qui est en cours depuis des décennies" a-t-il affirmé.

 

C'est la troisième fois en quelques mois que les grenoblois s'associent à ce mouvement citoyen né suite à la démission de l'ex Ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.

Un nouveau rassemblement est prévu dans la capitale des Alpes le 15 mars 2019.


Voir le reportage de Jean-Christophe Pain, Franck Céroni et Lisa Bouchaud