En Isère, mobilisation ce matin de parents d'élèves et d'enseignants à Grenoble et dans son agglomération. Du collège Aimé-Césaire à Mistral, au collège des Saules à Eybens, tous dénoncent la baisse des moyens alloués pour la prochaine rentrée.

Opération "Collège mort" au quartier Mistral, à Grenoble. Plusieurs dizaines de parents d'élèves et d'enseignants se sont retrouvés ce matin pour dénoncer la baisse de dotation horaire pour leur établissement. A la prochaine rentrée, le nombre d'élèves sera le même mais deux postes seront supprimés. Un en français et un en math. 

Au collège Aimé-Césaire, 40% des élèves sont en difficulté scolaire ou sociale. Avec cette baisse de moyens, les enseignants craignent la disparition de l'aide personnalisée pour les collégiens les plus fragiles. Ils expliquent que le travail en demi groupe deviendrait très difficile à mettre en place. Un précedente mobilistation avait eu lieu devant l'établissement pour les même raisons au mois de février dernier.

Aux collèges des Saules, à Eybens, le constat est le même. Les enseignants dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail. Ils ont le sentiment de "faire de l'abattage".
Demain, les professeurs de ces collèges iront manifester au rectorat pour dire non aux suppressions de postes et aux manque de moyens.


 



 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité