PORTRAIT. Joueur international, passionné de vélo... Qui est Damien Fleury, l'attaquant des Brûleurs de Loups ?

L'attaquant des Brûleurs de Loups Damien Fleury entame sa troisième saison avec l'équipe grenobloise. Une équipe qu'il a pris plaisir à rejoindre après avoir joué dans les meilleurs championnats européens. Une équipe qui peut compter sur son expérience et sa soif de victoire.
L'attaquant des Brûleurs de Loups Damien Fleury lors d'un entraînement à Vaujany (Isère).
L'attaquant des Brûleurs de Loups Damien Fleury lors d'un entraînement à Vaujany (Isère). © France 3 Alpes
Un dernier pour la route. Un dernier café avant de charger la voiture et de prendre le volant, direction la patinoire pour l’entraînement. C’est la routine pour Damien Fleury, l'attaquant des Brûleurs de Loups qui entame sa troisième saison avec l'équipe iséroise. Mais ce train-train quotidien est légèrement perturbé depuis la rentrée.

La patinoire Pôle Sud de Grenoble est toujours en travaux, les entraînements sont délocalisés à Vaujany (Isère). Il faut donc faire rentrer 2 heures de route supplémentaires dans un planning déjà bien rempli. "Tout est chamboulé. Notre journée est vraiment chamboulée et ça a été un rythme à prendre assez compliqué", raconte le hockeyeur grenoblois.

Un rythme compliqué, mais pas impossible. Damien s'est vite organisé et il n'est jamais en retard pour prendre sa place dans le vestiaire des Brûleurs de Loups. Une tanière iséroise, la tanière où il retrouve le reste de la meute avec laquelle il vit depuis trois ans. "On est tous contents de se voir tous les jours. On rigole, c'est blague sur blague, c'est du chambrage sans arrêt, décrit-il. Des fois, c'est un petit peu compliqué, mais c'est complètement différent de ce que j'ai pu connaître en Suède où presque personne ne se dit bonjour, t'arrives pour ton travail."
 
Grenoble : qui est Damien Fleury, l'attaquant des Brûleurs de Loups ?

 

Du palet à la petite reine


Damien Fleury entame sa dix-septième année chez les professionnels, 17 ans au service du hockey sur glace. France, Suède, Finlande, Suisse, Chine, Allemagne... L’attaquant affiche une belle feuille de route et une expérience XXL. "Je suis content de ma carrière, elle n'est pas finie (...) Après, j'ai quand même en travers de la gorge de n'avoir jamais franchi l'Atlantique, de ne jamais avoir eu ma chance aux Etats-Unis, regrette Damien Fleury. Mais je suis fier de ce que j'ai fait et j'espère que ça va continuer encore. J'espère avoir encore de belles années devant moi."

En revenant à Grenoble en 2018, Damien Fleury a retrouvé une Ligue plus forte, un club à sa mesure et une région qu’il adore : les Alpes. Des reliefs propices à son autre dada. Car si Damien Fleury est un roi du palet, c'est aussi un fou de la petite reine.
 
"J'adore l'effort qu'on doit fournir sur un vélo. C'est dur, on donne tout ce qu'on a et c'est ce que j'aime dans le sport, donner tout ce qu'on a et ne pas avoir de regrets", résume le hockeyeur. Vélo ou hockey, même combat. A 34 ans, Damien Fleury est toujours un aussi gros compétiteur qui n’a qu’une idée en tête : garder le trophée de la ligue Magnus dans la vitrine des Brûleurs de Loups et, si possible, ramener la Coupe de France à la maison.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
brûleurs de loups hockey sur glace sport portrait culture