Remaniement : le Grenoblois Olivier Véran reconduit comme ministre de la Santé dans le gouvernement de Jean Castex

La composition du gouvernement de Jean Castex a été annoncée ce lundi 6 juillet en fin d'après-midi. Sans réelle surprise, Olivier Véran a été confirmé au ministère de la Santé. L'Isérois avait succédé à Agnès Buzyn au début de la crise du coronavirus.

Olivier Véran conserve son portefeuille de ministre de la santé.
Olivier Véran conserve son portefeuille de ministre de la santé. © FABRICE COFFRINI / AFP.
Il faisait partie des ministres "préférés" des Français, Olivier Véran conserve le portefeuille de la santé. La composition du nouveau gouvernement, dirigé par Jean Castex, a été annoncée ce lundi 6 juillet 2020 en fin d'après-midi.

Olivier Véran fera donc partie du nouveau gouvernement constitué après la démission d'Edouard Philippe suite aux élections municipales. L'annonce a été faite sur le perron de l'Elysée ce lundi et elle est loin de constituer une surprise. Nommé le 16 mars dernier, en remplacement d'Agnès Buzyn au début de l'épidémie de coronavirus, Olivier Véran s'est peu à peu fait connaître du grand public en intervenant quasi-quotidiennement dans les médias pour faire le point sur l'évolution de la pandémie. Selon un sondage Elabe pour Les Echos et Radio Classique publié le 2 juillet dernier, il est l'une des personnalités politiques préférées des Français. Il apparaît en troisième position derrière Nicolas Hulot et Nicolas Sarkozy avec 30 % d'opinions positives (et 37 % de négatives).

Olivier Véran conserve donc son portefeuille de ministre des Solidarités et de la Santé. Il aura notamment comme mission de mener à bien la réforme du système de santé. Une réforme dont les contours devraient se dessiner à l'issue des travaux du Ségur de la santé lancés le 25 mai dernier. Le nouveau Premier ministre Jean Castex a affirmé dès sa nomination souhaiter conclure rapidement ce Ségur de la Santé, "dès la semaine prochaine" selon ses premières déclarations. La revalorisation des rémunérations et des carrières est l'un des enjeux discutés apprement ces derniers jours.

Né à Grenoble en 1980, neurologue au CHU, Olivier Véran a fait ses premiers pas en politique comme suppléant PS de la députée Geneviève Fioraso, avant d'être élu lui-même député LREM en 2017. Rapporteur du budget de la Sécurité sociale et co-rapporteur de la loi sur la réforme des retraites, il a ensuite été rapporteur du volet organique de la réforme des retraites, avant de remplacer Agnès Buzyn partie briguer la mairie de Paris à la mi-mars. 

Emilie Chalas, députée LREM, candidate battue à la mairie de Grenoble, a été l'une des premières à réagir à la nouvelle nomination d'Olivier Véran au ministère de la Santé. "Confiante pour cette seconde partie du mandat, un gouvernement experimenté et renouvelé" écrit-elle sur twitter. Et d'ajouter : "Pensée et fierté pour @olivierveran, @barbarapompili et @olivierdussopt !!"
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique santé coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter