A Saint-Martin-d'Hères, l'hypermarché ouvre les jours fériés avec uniquement des caisses automatiques

Les salariés du magasin s'inquiètent pour leurs emplois, tandis que la mesure se généralise dans toute la France dans les grandes surface de l'enseigne Casino.

Les caisses automatiques permettent au Géant Casino de Saint-Martin-d'Hères d'ouvrir 7 jours sur 7 toute la journée.
Les caisses automatiques permettent au Géant Casino de Saint-Martin-d'Hères d'ouvrir 7 jours sur 7 toute la journée. © France 3 Alpes
Voilà une innovation commerciale qui arrange et dérange en même temps. Mercredi, jour de Noël, une enseigne de grande surface a ouvert des supermarchés sans hôtesses de caisses. Toute la journée, les clients ont pu parcourir les rayons du Casino de Saint-Martin-d'Hères.

Pourtant, l'emploi du personnel de grande surface un jour férié toute la journée est interdit par la loi. Le Géant Casino de Saint-Martin-d'Hères a donc pu ouvrir grâce à des caisses automatiques, placées sous la surveillance de vigiles employés par un prestataire externe. De la même manière, l'hyper est déjà ouvert certains soirs jusque minuit, ainsi que les dimanches après-midi durant lesquels il accueille une moyenne de 800 clients.
 

Des clients satisfaits, les employés inquiets


Preuve d'un certain succès auprès de la population. "Moi je suis pour, témoigne une cliente. C'est vrai que ça limite le boulot des gens, mais bon. Les clients ont bien le droit de profiter des jours fériés".
 
Un optimisme qui ne permet pas de rassurer Karine, déléguée syndicale SNTA-FO du Casino de Saint-Martin-d'Hères : "Moins il y a d'employés, moins il y aura d'argent à sortir." Elle considère également que "les clients vont faire le travail des employés, sans être payés".

"La suppression des emplois nous fait peur, complète-t-elle. Les caissières, en ce moment, elles n'ont pas le coeur à l'ouvrage. Elles se disent : "Mais qu'est-ce que je vais devenir plus tard ?"
 

123 magasins aux horaires étendus


Le 24 novembre dernier, alors que le Géant Casino de Saint-Martin ouvrait pour la première fois le dimanche après-midi, une manifestation avait réuni employés, syndicats et politiques contre l'initiative de l'enseigne. Le maire communiste David Queiros et des membres du PCF avaient notamment pris part à l'évènement. 

"La banalisation du travail du dimanche nuit gravement à la vie de famille et à la santé, s'indignait alors la section locale du PCF dans un tract. Tout le monde peut s’organiser pour aller faire ses courses alimentaires dans le cadre des ouvertures acceptables pour les salariés.
 
Au total, 123 magasins Casino ont adopté ces horaires étendus. Dans les hypermarchés, cela a commencé à Angers cet été. Dans de nombreuses régions, les salariés s'y sont opposés, avec la crainte de voir disparaître leur métier. D'après les syndicats l'enseigne aurait perdu 35% de sa masse salariale. Un chiffre que la direction conteste. 
 

La direction se veut rassurante


"On n'a pas du tout intérêt à voir disparaître les postes d'hôte et d'hôtesse de caisse, affirme Hélène Jadot, directrice des relations presse de l'enseigne Casino. Les collaborateurs sont vraiment au centre de nos dispositifs, et on a besoin de leur présence qui est indispensable, de par leur savoir-faire et parce c'est un contact humain et cela reste très précieux.

Comme le 25 décembre, le Casino de Saint-Martin-d'Hères sera ouvert le 1er janvier sous la surveillance de quinze vigiles. Le dimanche, ils ne sont d'habitude que sept. La municipalité vient de voter une motion pour s'opposer à ce qu'elle considère comme un contournement de la loi.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie