Isère : la clinique du Grésivaudan victime d'une attaque informatique

La clinique du Grésivaudan, en Isère, est l'un des 13 établissements de santé touché par une cyberattaque depuis vendredi. La prise en charge des patients n'est pas impactée, mais les équipes doivent retourner au papier-crayon.

La clinique du Grésivaudan est victime d'une cyberattaque depuis vendredi 16 avril. Basée à La Tronche (Isère), elle est l'un des établissements administrés par la Fondation santé des étudiants de France (FSEF), cible de cette attaque informatique.

La FSEF gère 13 cliniques de soins non urgents en France, mais aussi le Centre ressources pour lésés cérébraux à Grenoble et une résidence pour étudiants handicapés à Saint-Martin-d'Hères. Cette attaque informatique contraint les équipes à retourner au papier-crayon mais n'impacte pas la prise en charge des patients, nous a indiqué la direction.

 

Une plainte déposée

Une cellule de crise a été mise en place et deux agences aident le groupe à faire face au piratage. Le cyber-pompier de l'Etat, l'ANSSI, l'a notamment aidée à porter plainte dans un commissariat de Paris. Les auteurs ont utilisé un logiciel rançon - ransomware - exigeant le versement d'une somme d'argent contre le déblocage des fichiers cryptés.

Le directeur général de la FSEF, Vincent Beaugrand, assure à l'AFP que ces données n'ont pas été dérobées par les pirates. L'accès aux "outils prioritaires" des 2 700 salariés devrait être rétabli d'ici la "fin de semaine", ajoute-t-il.

Les établissements de santé ont été, depuis la crise sanitaire, victimes d'attaques informatiques à une cadence qui tend à s'emballer. Emmanuel Macron a présenté le 18 février un plan d'un milliard d'euros destiné à renforcer leur cybersécurité.