Isère : les habitants de Gresse-en-Vercors disent "oui" aux canons à neige... par référendum

A Gresse-en-Vercors, petite station de l'Isère située à 1250 mètres d'altitude, il y aura bien 9 nouveaux canons à neige. La décision faisait débat dans la commune depuis des mois, un référendum organisé ce dimanche 9 mai, a permis de trancher.

Les Gressois se sont déplacés en masse pour aller voter au référendum
Les Gressois se sont déplacés en masse pour aller voter au référendum © France 3 Alpes

Un scrutin inédit s'est déroulé ce dimanche dans la petite station de Gresse-en-Vercors, en Isère. Les électeurs étaient appelés à voter lors d'un référendum local décisionnel. Un dispositif prévu par la réforme constitutionnelle de 2003 mais peu utilisé. Ils devaient se prononcer pour ou contre l'ajout de plusieurs canons à neige sur le domaine skiable. Et ils ont tranché. C'est le OUI qui l'emporte à 193 voix contre 114.

 

Un vote massif

Un taux de participation de plus de 80%. On peut dire que les Gressois s'impliquent dans les décisions de la commune. Et le OUI l'emporte largement avec près de 63% des suffrages exprimés. 9 canons à neige seront donc disposés en haut du domaine skiable pour compléter un parc existant de 41 enneigeurs. Un équipement indispensable selon Patricia Grillet du Collectif Vercors Trièves pour la promotion et la défense des sports d'hiver à Gresse-en-Vercors "ils vont sécuriser notre domaine skiable sur une partie, qui on l'a vu ces dernirères années, est souvent difficile à ouvrir".

 

Les défenseurs du ski ont gagné

La question divisait la population depuis plusieurs mois. Les uns invoquant la survie économique de la station, les autres dénonçant un modèle économique dépassé. Le maire SE de la station-village voulait lui-même renoncer à l'investissement décidé par l'ancienne municipalité. Mais face au débat, Jean-Marc Bellot et son conseil municipal ne se voyaient pas "prendre une décision qui allait engager l'avenir des 400 habitants permanents de Gresse-en-Vercors." Un référendum a donc été organisé et "le résultat a valeur de décision du conseil municipal", précise le maire, il ne s'agit pas un référendum consultatif mais bien décisionnel.

Il y aura donc bientôt 9 nouveaux canons à neige sur le domaine de la commune. Mais, si les habitants du village se sont déchirés de longs mois sur cette question, les deux camps s'accordent sur un point : la nécessité de diversifier les activités hiver comme été.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections stations de ski économie tourisme politique insolite