Isère : plus d’eau au robinet après la pollution aux hydrocarbures, la nouvelle galère des habitants de Laffrey

Après un épisode de pollution aux hydrocarbures il y a 10 jours, la petite commune de Laffrey, en Isère, est confrontée depuis ce dimanche à des coupures d'eau. La mairie demande aux habitants de limiter leur consommation. Un hôtel a dû refuser des clients.
La mairie de Laffrey avait distribué des bouteilles d'eau lors de la pollution aux hydrocarbures
La mairie de Laffrey avait distribué des bouteilles d'eau lors de la pollution aux hydrocarbures © Anne Hédiard - FTV

Les habitants de Laffrey, en Isère, buvaient à nouveau de l'eau en bouteille ce lundi 19 juillet. Après avoir connu un épisode de pollution aux hydrocarbures il y a une dizaine de jours, certains n'avaient plus d'eau du tout au robinet. La mairie reconnaît un problème d'approvisionnement et appelait ses administrés à économiser la ressource.

"On s'en est rendu compte ce matin en voulant faire les premiers cafés", explique la gérante de l'hôtel du Grand Lac. Au moment de préparer les petits-déjeuners des clients, elle s'aperçoit que plus rien ne coule au robinet. Un client lui confirme vite que toute la commune de Laffrey est touchée par la coupure d'eau. 

Pour l'hôtel, dont les six chambres sont réservées tout le mois de juillet, ce nouveau problème sur le réseau d'eau tombe particulièrement mal. Plus d'eau pour les toilettes, pour les douches, pour faire la lessive... impossible de fonctionner normalement. Deux clients ont annulé et le restaurant a dû refuser des couverts. "On lave les légumes à l'eau minérale, mais on ne peut plus faire les cafés, ni la vaisselle", se désole la gérante.

Sur les réseaux sociaux, des habitants se désolent de ces coupures : "le lotissement relais Napoléon n’a plus d’eau du tout depuis hier soir", raconte l'un d'eux. "Toujours pas d’eau, cela devient franchement problématique, pour ne pas dire inadmissible", réagit un second.

 

10 jours après la pollution aux hydrocarbures

"Comme nous l'avions pressenti, l'eau commence à manquer", reconnaît la mairie de Laffrey sur sa page Facebook. Elle évoque deux "raisons" à cette "pénurie" : "la source du canier et le réservoir du plat [qui] ne sont pas suffisants pour approvisionner l'ensemble du village" et "le réservoir des arganiers [qui] n'est pas encore opérationnel pour que nous puissions le remettre en route". La mairie invite les habitants à limiter leur consommation d'eau "au minimum vital afin de tenir jusqu'au retour à une situation normale". 

Ce nouveau problème sur le réseau public d'eau potable intervient dix jours après la pollution aux hydrocarbures qui avait déjà impacté la distribution. Des habitants s'étaient plaints d'une mauvaise odeur de l'eau du robinet ce qui avait conduit l'ARS (l'Agence régionale de santé) a demander des analyses.  De "toutes petites traces d'hydrocarbures" avaient bien été retrouvées, mais tout danger pour la consommation avait été écarté.

Contacté par téléphone en fin d'après-midi, Philippe Faure, le maire de Laffrey, explique que les deux sources dans lesquelles l'eau est puisée depuis la pollution aux hydrocarbures sont en train "de se tarir". La commune devrait à nouveau pouvoir être alimentée rapidement par l'eau du lac. Toujours selon le premier magistrat de la commune, l'eau devrait à nouveau couler au robinet pour tout le monde d'ici ce lundi soir.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement consommation faits divers économie