Isère : une voiture en flammes projetée dans le hall de la mairie de Villefontaine provoque un incendie

La mairie de Villefontaine après l'incendie, vendredi 17 avril 2020. / © Mouloud Aissou
La mairie de Villefontaine après l'incendie, vendredi 17 avril 2020. / © Mouloud Aissou

Une voiture projetée dans le hall de la mairie de Villefontaine a mis le feu au bâtiment, jeudi soir. La piste volontaire est privilégiée, une enquête est en cours.

Par M.D.

La mairie de Villefontaine (Isère) a été la proie des flammes jeudi 16 avril, peu avant minuit. Une voiture a été projetée dans sa façade par "un ou plusieurs individus (qui) ont ensuite mis le feu au véhicule", a indiqué la procureure de la République de Vienne, Audrey Quey. Il s'agissait d'une voiture volée il y a un mois sur la même commune de Villefontaine.

Une centaine de mètres carrés de façade sont partis en fumée et une partie du hall d'entrée de l'hôtel de Ville a été noirci, nous ont indiqué les sapeurs-pompiers. Une quinzaine de soldats du feu ont été mobilisés pour lutter contre les flammes dans la nuit. Le feu a provoqué "des dégâts importants", selon la magistrate en charge du dossier.
 
La mairie de Villefontaine après l'incendie, vendredi 17 avril 2020. / © Mouloud Aissou
La mairie de Villefontaine après l'incendie, vendredi 17 avril 2020. / © Mouloud Aissou

"Cette nuit votre Mairie, a été la cible d'un incendie volontaire perpétré au moyen d'une voiture bélier. Les dégâts sont très importants", a écrit le maire (SE) Patrick Nicole-Williams sur sa page Facebook, condamnant "cet acte lâche et imbécile". Dans un communiqué, le préfet de l'Isère a apporté "tout son soutien au maire de Villefontaine, ainsi qu’à l’ensemble de l’équipe municipale, aux personnes travaillant à la mairie, et à tous les habitants de la commune, dont c’est la maison commune qui a été ainsi attaquée."
 

 

Enquête ouverte


Personne ne se trouvait dans le bâtiment au moment du sinistre, le feu n'a donc pas fait de blessé. "A côté de la mairie, un immeuble de 25 appartements a été évacué par précaution par la gendarmerie mais les habitants ont pu réintégrer leur logement après ventilation des locaux vers minuit et demi", ont précisé les pompiers à l'AFP.

Le parquet n'est, pour l'heure, pas en mesure de communiquer le mobile des auteurs. Aucune revendication n'a été formulée. Le caractère volontaire des faits ne laisse pas de place au doute, selon la procureure de Vienne qui va se rendre sur les lieux de l'incendie ce vendredi matin. Une enquête a été ouverte pour "dégradations par incendie", confiée à la brigade de recherches de Bourgoin-Jallieu. Les enquêteurs disposeront notamment des enregistrements de vidéosurveillance.
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus