Météo : un fort risque d'avalanche touche les Alpes du Nord après les récentes chutes de neige

Le risque d'avalanche est très élevé en ce début de semaine dans les Alpes du Nord. Le manteau neigeux sur de nombreux massifs est fragilisé par les récentes chutes de neige et le vent.

La neige, tombée en altitude ces deux derniers jours dans la plupart des massifs des Alpes du Nord, a rendu instable le manteau neigeux. Le risque d'avalanche est fort avec une alerte de niveau 4/5, ce lundi 27 mars, en Maurienne, dans le Beaufortain ou encore le massif du Mont Blanc. Seuls les massifs préalpins comme les Aravis, les Bauges, la Chartreuse et le Vercors sont en niveau 3/5.

Des premiers flocons sont tombés dans la journée de dimanche. Mais la neige est plus durablement tombée, dans la nuit dans les Alpes du Nord, à partir de 1 000 mètres, indique Météo-France.

"L'enneigement reprend de la hauteur mais reste encore déficitaire au-dessous de 2 000 mètres. Une neige progressivement froide va venir recouvrir le sol sous 1 300/1 600 mètres ou des couches printanières regelées jusqu'à 2 400/2 600 mètres", poursuit Météo-France.

Ainsi, les massifs les plus encaissés comptent plus d'un mètre de neige au-dessus de 2 000 mètres sur leurs versants nord. Les manteaux neigeux sur les versants sud sont, eux, plus déficitaires.

De nombreuses avalanches mi-mars

Après chaque récente chute de neige ces dernières semaines, le risque d'avalanche a été fort. Mi-mars, près de 26 avalanches ont été constatées en l'espace de trois jours. Ces dernières avaient emporté plusieurs skieurs et avaient causé la mort de l'homme d'affaires Guillaume Mulliez.

Dans ces conditions, il est préconisé de s’équiper correctement, de ne pas sortir des pistes et de se rapprocher de professionnels de la montagne et des guides. "Quand on est en montagne, seules les stations sont sécurisées. Le mieux reste de patienter le temps que ça se stabilise, car les risques sont trop importants et les avalanches peuvent se déclencher sur tous les massifs", rappelle Stéphane Bornet, directeur de l’association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches (Anena).

La plus grande prudence et des équipements adéquats sont donc de mise. Avant chaque sortie en ski de randonnée, il est rappelé de consulter le Bulletin d'estimation du risque d'avalanche (BERA) sur le site de Météo-France