Municipales 2020 : 3 moments forts à retenir du débat du 2nd tour de Meylan (Isère) diffusé sur France 3 Alpes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Mathy
Philippe Cardin (DVG) et Joëlle Hours (LREM), se sont affrontés lors d'un débat sur le plateau de France 3 Alpes
Philippe Cardin (DVG) et Joëlle Hours (LREM), se sont affrontés lors d'un débat sur le plateau de France 3 Alpes © France 3 Alpes

REPLAY. Trois mois après l'élimination -dès le premier tour des municipales- du maire sortant, les deux candidats encore en lice pour la mairie de Meylan, Philippe Cardin et Joëlle Hours, se sont affrontés lors d'un débat sur le plateau de France 3 Alpes. Voici ce qu'il faut en retenir.

Ils ne sont donc plus que deux à l'orée du second tour des élections municipales à briguer le poste de maire de Meylan (Isère) : Philippe Cardin et Joëlle Hours, arrivés respectivement en tête et en deuxième position à l'issue du vote du 15 mars dernier.

Les deux candidats ne sont pas des novices de la vie politique meylanaise puisqu'ils sont tous deux conseillers municipaux.

Pendant vingt minutes, ils ont débattu notamment de l'héritage politique laissé par la majorité sortante, ainsi que du développement à venir de la ville autour de deux problématiques : quels investissements et quels modes de transport ?
 


 

Les candidats du second tour

 

  • Philippe Cardin : de la liste "AIMEylan", candidat divers gauche. Il est arrivé en tête du premier tour des élections municipales 2020 avec 48,96 % des voix. Ce géophysicien, directeur de recherche au CNRS et fondateur de l'Institut des Sciences de la Terre de Grenoble est conseiller municipal dans l'opposition depuis 2008. Il est également conseiller métropolitain depuis 2014.

 

  • Joëlle Hours : de la liste "Sincèrement Meylan", candidate de La République En Marche. Elle a obtenu 29,3 % des voix lors du premier tour et s'est donc classée en deuxième position. Cette agrégée d'Economie Politique enseigne à l'Université Grenoble Alpes depuis trente ans. Cette franc-comtoise d'origine est conseillère municipale depuis 2014.

 


 

Le contexte local


Dans cette ville d'environ 17500 habitants, située dans la métropole grenobloise, les six dernières années ont été mouvementées, avec quatre maires en un mandat. Les dissensions ont abouti à un morcellement des candidatures le 15 mars.

Trois représentants issus de la même majorité se sont présentés devant les électeurs et tous se sont classés derrière le candidat divers gauche Philippe Cardin. 

Le maire sortant divers droite, Jean-Philippe Blanc, n'a recueilli que 7,38 % des voix lors du premier tour, se classant quatrième.

Il avait été élu en 2017 après le départ de Marie-Christine Tardy, condamnée à de la prison avec sursis et à cinq ans d'inéligibilité pour "prise illégale d'intérêts et recel de prise illégale d'intérêts" dans le cadre des attributions des marchés publics de la ville de Meylan.

Jean-Claude Peyrin de la liste divers droite "Pour Meylan", soutenu par Les Républicains, est arrivé troisième avec 14,34% des voix.

Il a, depuis, décidé de se retirer, faute d'accord pour fusionner sa liste avec celle de Joëlle Hours. Conseiller municipal depuis 2001, Jean-Claude Peyrin est aussi vice-président du Département. Il n'a donné aucune consigne de vote pour le second tour. 

 

Qui pour tourner la page de six ans de cacophonie politique à Meylan ?


Dans ce contexte, Philippe Cardin n'a pas manqué de relever que Joëlle Hours avait été élue en 2014 sur la liste conduite par Marie-Christine Tardy, dont elle a été l'adjointe.

La représentante de La République En Marche a, elle, expliqué qu'elle était depuis plusieurs années "dans l'opposition" et siégeait "comme indépendante", ayant pris de la distance avec l'équipe municipale sortante.  

"J'ai l'ambition de redonner du sens et de la confiance en incarnant une nouvelle page", a ajouté Joëlle Hours qui dit être à la tête d'une "liste d'ouverture" pour dépasser "le clivage droite-gauche".

Philippe Cardin a estimé que sa rivale faisait partie de la majorité "responsable du chaos meylanais". Le candidat s'est targué de pouvoir réunir autour de lui des personnes d'expérience et s'est étonné du fait que Joëlle Hours n'ait réussi à rassembler sur son nom à l'issue du premier tour. 
 

durée de la vidéo: 01 min 53
Meylan : mettre fin à la cacophonie politique ©France 3 Alpes


 

Quels investissements pour Meylan ?


Les blocages politiques suite à la condamnation de l'ancien maire de Meylan ont eu un effet positif indirect : la dette est en partie remboursée car les projets ont été stoppés.

"Une chance extraordinaire" pour Joëlle Hours qui estime à 38 millions d'euros le budget d'investissement pour Meylan dans les six années à venir. Elle souhaite avant tout investir dans les équipements et les espaces publics, et aussi mettre en place le "contrat de performance énergétique" pour résoudre le problème "de passoire énergétique" des bâtiments publics.

Philippe Cardin a préféré parler des dettes "environnementale et patrimoniale" qui "se sont creusées" ces six dernières années : "des dettes invisibles qui vont coûter de l'argent", a ajouté le candidat divers gauche. Il souhaite donc "investir dans la maintenance des équipements"
 

durée de la vidéo: 03 min 12
Meylan : quels investissements pour demain ? ©France 3 Alpes


 

Tram ou bus : quels modes de transport pour Meylan demain ?


Après une passe d'armes sur les attributions de Mme Hours durant le précédent mandat, c'est la question des transports qui a occupé la dernière partie du débat. Pour la première fois, Joëlle Hours s'est dit sceptique quant à l'utilité de faire venir le tramway à Meylan, voulu par la métropole. La candidate de La République En Marche opte pour la solution du bus à haut niveau de service.

"Une vision étroite" pour Philippe Cardin qui estime que Meylan est en fait "la porte ouverte vers le Grésivaudan" et qu'il faut réfléchir aux modes de transport en pensant à toute la population qui traverse Meylan pour se rendre dans la métropole. 
 

durée de la vidéo: 02 min 21
Meylan : tram ou bus ? ©France 3 Alpes


 

Revoir le débat dans son intégralité

 

Municipales 2020 : Débat du 2nd tour à Meylan (Isère)



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.