Présidentielle 2022 : en visite en Isère, Christiane Taubira poursuit sa campagne électorale

Publié le

Une semaine après avoir officiellement annoncé sa candidature à l'élection présidentielle, Christiane Taubira doit se rendre, ce mardi 25 janvier, au Pont-de-Claix (Isère).

Un peu plus d'une semaine après avoir officiellement annoncé sa candidature à l'élection présidentielle, Christiane Taubira, est attendue ce mardi 25 janvier du côté de Pont-de-Claix, en Isère.

En compagnie du maire de la ville et président de la métropole de Grenoble, Christophe Ferrari, elle se rendra dès le début d'après-midi dans le quartier des Minotiers, où près de 2 000 logements devraient voir le jour dans les 20 prochaines années.

"Cette visite sera placée sous le signe du logement social et de l'accès au logement. Et savoir comment on peut allier ces sujets aux problématiques de transition écologique et d'accès pour les personnes à faibles ressources", explique Christophe Ferrari.

L'ancienne Garde des Sceaux se rendra ensuite dans le quartier prioritaire des Iles de Mars-Les Olympiades pour "évoquer les politiques publiques renforcées à mettre en place dans ces quartiers populaires".

Pour une candidature unique

Christophe Ferrari, membre du Parti socialiste pendant près de 30 ans, s'est réjoui de la venue de l'ancienne ministre de la Justice et soutient son ralliement à la primaire populaire : "L'éparpillement est un poison. La gauche ne peut pas se présenter à ces élections en ordre dispersé. Et aujourd'hui, aucun candidat n'a assez de légitimité, au vu des derniers sondages. La gauche ne peut pas être absente de ce grand débat. C'est pourquoi il faut un candidat unique."

"La primaire populaire rassemble désormais plus de 460 000 personnes. Ce n'est pas un épiphénomène. C'est quelque chose qu'il faut prendre en compte. Christiane Taubira prend des risques, elle se soumet au vote et je la soutiens", conclut le président de la métropole.