Projet de Center Parcs à Roybon : Barbara Pompili salue l'abandon d'une "absurdité" environnementale

La nouvelle ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a salué jeudi l'abandon du projet de Center Parcs à Roybon, en Isère. Elle a affirmé être "de longue date opposante au projet".
La ministre de la Transition écologique et solidaire, Barbara Pompilli, après la première réunion de son cabinet à Paris.
La ministre de la Transition écologique et solidaire, Barbara Pompilli, après la première réunion de son cabinet à Paris. © Ludovic Marin / AFP
Une "absurdité" environnementale, typique d'une "ancienne période où on ne s'occupait pas" de la nature. Pour la nouvelle ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, l'abandon du projet de Center Parcs à Roybon (Isère) est une bonne nouvelle.

"J'étais de longue date opposante à ce projet parce que c'est un projet de l'ancienne période où on ne s'occupait pas de ce qu'on faisait à la nature quand on faisait ce genre de projet", a déclaré la ministre sur Franceinfo ce jeudi 9 juillet, insistant sur le déboisement important prévu dans une zone humide.

"C'est fou quand même. C'est supposé être des vacances pour être proche de la nature et ça n'avait pas du tout été pensé pour protéger la nature. On a une absurdité et en plus il y avait eu un clair manque de concertation en amont", a-t-elle ajouté.
 
 

"On est passé à autre chose"


"On ne peut plus aujourd'hui faire des projets comme cela sans associer ceux qui vivent tout près et associer de manière générale les citoyens", a encore insisté la ministre, etimant que cet abandon "montre qu'on est passé à autre chose".

Le groupe Pierre et Vacances a annoncé mercredi l'abandon de son projet de domaine Center Parcs à Roybon, bloqué par d'interminables procédures judiciaires depuis son lancement en 2007. Il faisait l'objet d'une guerre d'usure entre le porteur du projet et des "zadistes" qui occupaient illégalement le site.

Le projet, d'un montant de 390 millions d'euros, prévoyait la construction dans la forêt de Chambaran de mille cottages, de commerces et de restaurants autour d'un espace aquatique sous la forme d'une bulle transparente avec piscines, toboggans et jacuzzis.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
projet center parcs société justice environnement économie